Ephémérides du 04 juillet 1816

Le commandant Bourrilhon rend compte au ministre, qu’après examen des lieux dès son arrivée à Saint-Pierre, il s’est décidé à rebâtir le bourg sur son ancien emplacement. Aussitôt son parti pris, il a fait descendre les ouvriers d’artillerie et fait installer 6 grandes tentes, non compris celles des entretenus, pour recevoir les approvisionnements à mesure de leur débarquement. Il a envoyé à Miquelon, avec quelques approvisionnements, tous les déportés, au nombre de 311, qui désiraient s’y établir et leur a permis d’emporter les hamacs qu’on leur avait donnés à leur départ de France. Plusieurs habitants de Saint-Pierre ont déjà construit leurs cabanes et beaucoup d’autres s’en occupent. Les bâtiments du commerce arrivent lentement, 40 sur 60 ou 70 partis de France. Les pêcheurs sédentaires ont été continuellement contrariés soit par le manque d’appât ou le mauvais temps. Ceux du Grand Banc ont été au contraire favorisés.


Source : éphémérides de St-Pierre et Miquelon. Impr. du gouvernement, St-Pierre. SASCO, E. & J. LEHUENEN, 1970.

Grand Colombier

Le GrandColombier.com est un site recensant tout document historique ayant un lien avec les îles Saint-Pierre-et-Miquelon : traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides. Le site est dirigé par Marc A. Cormier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.