Ephémérides du 18 novembre 1929

Une secousse sismique assez violente se fait sentir sur l’archipel à 4h30 du soir et dure environ une minute. La population en émoi sort sur la rue, ne s’expliquant pas le phénomène auquel elle n’est pas habituée. Aucun accident. Vers 7h20, un raz de marée, certainement consécutif au séisme, envahit à Saint-Pierre les quais sans causer de dégâts. Mais à l’lle-aux-Chiens, une vague énorme, déferlant avec une vitesse inouïe, franchit le banc de galets qui protège la côte sud de l’île et en submerge la partie basse depuis l’anse-à-Tréhouart jusqu’à la pointe du banc de galets, défonçant la boulangerie de la Morue Française et la Maison Déjoué, déplaçant des rochers énormes, arrachant les palissades des jardins inondés, pour venir s’arrêter sur la route et se retirer ensuite avec rapidité. A Miquelon, aucun dégât, mais deux autres secousses très faibles se font sentir à 7h et 10h dans la même soirée. Le même raz de marée a causé d’énormes dégâts sur la côte de Terre-Neuve surtout dans la presqu’île de Burin où l’on a compté une vingtaine de morts.


Source : éphémérides de St-Pierre et Miquelon. Impr. du gouvernement, St-Pierre. SASCO, E. & J. LEHUENEN, 1970.

Grand Colombier

Le GrandColombier.com est un site recensant tout document historique ayant un lien avec les îles Saint-Pierre-et-Miquelon : traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides. Le site est dirigé par Marc A. Cormier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.