Ephémérides du 22 septembre 1866

Un coup de vent d’équinoxe d’une violence extrême et d’une durée de 3 heures, s’abat sur la colonie, causant de nombreux sinistres. Le transport de l’Etat ‘Abondance’ est jeté à la côte entre le Cap-à-l’Aigle et l’habitation Clément. L’équipage est sauvé à l’exception de 3 hommes. C’est un chien de Terre-Neuve, en portant à terre une amarre enroulée autour du coup qui, le premier, contribue au sauvetage de l’équipage. Les bricks ‘Jeune Agathe’ et ‘Augusta’ font côte devant l’habitation Clément. Plusieurs autres bâtiments : la goélette italienne ‘Georges Lawrence’, les goélettes anglaises : ‘Marion’, ‘Morning Star’, les bricks-goélettes ‘Dard’, ‘Angélina’, ‘Augustine’ et ‘Cerès’, coulent sur place, après abordage. Il en est de même des goélettes ‘Aimable-Elisa’, ‘Caroline’, ‘Mairie-Eugénie-Elizabeth’, ‘Alice’ et ‘Alcyon’. A Savoyard, le brick ‘Eugénie’, se perd corps et biens, seul le chien du bord gagne la terre. Sur le Grand Banc la goélette ‘Victoria’ sombre avec son équipage. Le nombre des victimes est de 62.


Source : éphémérides de St-Pierre et Miquelon. Impr. du gouvernement, St-Pierre. SASCO, E. & J. LEHUENEN, 1970.

Grand Colombier

Le GrandColombier.com est un site recensant tout document historique ayant un lien avec les îles Saint-Pierre-et-Miquelon : traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides. Le site est dirigé par Marc A. Cormier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.