Ephémérides du 27 mai 1792

Le sieur Pagès fils est mandé à la barre de l’assemblée de la commune pour se justifier de la lettre imprudente par lui écrite à son frère à Paris, dans laquelle sous ‘des termes aussi spécieux qu’insultants et peu réfléchis’ le patriotisme connu de M. Danseville est ‘indécemment’ attaqué, celui des honnêtes citoyens de la colonie mis en doute et la vérité compromise en plusieurs endroits, surtout lorsqu’il se dit chargé des pouvoirs des habitants.


Source : éphémérides de St-Pierre et Miquelon. Impr. du gouvernement, St-Pierre. SASCO, E. & J. LEHUENEN, 1970.

Grand Colombier

Le GrandColombier.com est un site recensant tout document historique ayant un lien avec les îles Saint-Pierre-et-Miquelon : traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides. Le site est dirigé par Marc A. Cormier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.