Affaire Zuzuaregui: résumé des faits

 

  • Victime : Stanislas Coste, employé de Pierre Cormier, père de six enfants (Source NYP)
  • Assassin : Carlos Zuzuaregui / Zuguaregui, employé de Pierre Cormier (Source NYP)
    • 1845 – naissance au Pays basque espagnol (Source NYP)
    • 1873 – Originaire du Pays basque espagnol, arrive à Saint-Pierre (Source NYP)
    • 1873 à 1885 – Employé par M Calais (Source NYP)
    • 1875 – 10 jours de prison pour violences avec blessures sur son fils et son épouse (Source NYP)
    • 1876 – Épouse une veuve qui avait plusieurs enfants (Source NYP)
    • 1878 – Prison pour vol de poisson (Source NYP)
    • 1886 – Employé par Pierre Cormier (Source NYP)
  • Chronologie de l’assassinat
    • 1886 – 11 heures, le 23/24 juillet ? Assassine Stanislas Coste en le décapitant à coup de hache (Source NYP)
    • Motifs évoqués par l’assassin : insultes, la victime aurait pris à son compte tout le travail effectué (Source NYP)
  • État mental de l’assassin
    • « n’a qu’un défaut, celui d’être jaloux comme un mari ne l’est pas tandis qu’on est à la recherche de moyens pour s’en défaire » (Source le Gaulois)
    • Alcoolique, delirium tremens, cauchemars, violences, jalousie du travail d’autrui (Source NYP)
  • Chronologie de la peine et autres événements
    • 1886 – 22/23 août, condamnation à mort par le tribunal des assises pour meurtre prémédité (Source NYP, le Canadien)
    • 1886 – Anatole Joseph François Deibler, bourreau ne peut aller aux îles sauf si transport de l’état, coût : 30 000 Francs (Source la Croix) – 80 000 Francs (NYP, erreur de transcription ?)
    • 1886 – Passage à Boston d’un agent de la colonie, demande d’utiliser la lame de la guillotine qui aurait servi à guillotiner Marie-Antoinette et qui serait entreposée dans un musée de Boston. Refus du Musée. (Source NYP, Le Gaulois, le Radical, la Croix, le Canadien)
    • 1887 – 1e janvier, article du New York Post sur la mission à New York chez un coutelier pour la fabrication d’une lame de guillotine. (Source NYP)
    • 1887 – 15 janvier, dernier sursis ;
    • 1887 – 22 juin, le Président de la République [Jules Grévy] a commue la peine de mort prononcée par le tribunal criminel de Saint-Pierre-Miquelon contre Zuzuarrégui en celle des travaux forcés à perpétuité. (Source L’Avenir de Bougie. L’Oued-Sahel)
    • 1889 – 30 octobre, délibération du Conseil général pour : « Adoption d’urgence de la demande de Mme Zuzuarrégui pour un passage pour France pour elle et son enfant / Sa position et surtout celle de son enfant étant fort difficile dans la Colonie.» – « Par assis et levé, le Conseil accorde a Mme Zuzuarrégui un passage pour France, sur un navire de commerce pour elle et son enfant. » (Source Délibération du Conseil général)
  • Articles de presse
  • Ephémérides : 23 Juillet 1886  Assassinat de Stanislas Coste, de Miquelon, par l’espagnol Zuzuarréguy dit Mouchou, sur le chantier de la maison J.-B. Cormier à Saint-Pierre. L’assassin, condamné à mort le 23 août suivant, voit plus tard sa peine commuée en celle des travaux forcés à perpétuité.

Marc Albert Cormier

Marc Albert Cormier est originaire des îles Saint-Pierre et Miquelon. Passionné par l'histoire de son archipel natal, il a consacré d'importants moyens à la mise sur pied de ce projet d'encyclopédie virtuelle et historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.