1885 – A propos de la représentation de St-Pierre-Miquelon

A PROPOS DE LA
REPRÉSENTATION DE
ST-PIERRE-MIQUELON

PARIS
IMPRIMERIE BREVETÉE CHARLES BLOT
7 RUE BLEUE, 7

La Feuille officielle de la colonie publie, à la date du 27 décembre, les budgets des recettes et dépenses du service local pour l’exercice 1885.

Les recettes prévues s’élèvent à la somme de 362,930 fr. 49 c.

Il n’est pas sans intérêt de comparer la situation financière de la colonie avec celle de quelques départements métropolitains.

Voici, d’après l’Annuaire statistique de France pour 1884, quels sont les départements qui se rapprochent le plus de la colonie à ce point de vue particulier :

Revenu annuel.
Corrèze 397,018
Creuse 359,170
Lozère 189,247
Basses-Alpes 431,755

Soit deux départements où le revenu annuel est inférieur à celui de Saint-Pierre-Miquelon; un où il est supérieur de 35,000 francs en chiffres ronds ; un où la différence en plus est de 69,000 fr.

Il convient de remarquer que nous avons comparé les îles Saint-Pierre-et-Miquelon  avec des départements. Comparons-les maintenant avec les chefs-lieux de certains  départements; nous allons trouver des différences plus sensibles.

Sur 86 chefs-lieux 33 ont un revenu annuel inférieur à celui de la colonie de Saint-Pierre. En voici l’énumération avec le chiffre de la population :

Habit. Francs
Bourg (Ain) 18.000 260.838
Laon (Aisne) 12.000 195 763
Digne (Basses-Alpes) 6.771 63.949
Gap (Hautes-Alpes). 7.512 152.809
Privas (Ardèche). 7.921 102.465
Mézières (Ardenn.es) 6.119 118.622
Foix (Ariëge) 7.076 89.658
Rodez (Aveyron) 15.333- 229.250
Aurillac (Cantal) 13.727 179.033
Tulle (Corrèze) 16.196 176.711
Ajaccio (Corse) 18.005 245.962
St-Brieuc (Côt.-du-Nord) 17.833 203.016
Guéret (Creuse) 6.749 74.840
Evreux (Eure) 15.847 266.731
Quimper (Finistère) 15.288 211.101
Auch (Gers) 14.186 143.570
Lons-le-Saunier (Jura) 12.373 225.975
Mont-de-Mars. (Land.) 10.878 143.130
Le Puy (Haute-Loire) 18.825 305.600
Cahors (Lot) 15.524 244.143
Mende (Lozère) 7.202 56.970
Saint-Lô (Manche) 10.121 165.728
Chaumont (Hte-Marne). 12.160 172 350
Bar-le-Duc (Meuse) 17.485 334.370
Beauvais (Oise) 17.525 352 609
Alençon (Orne) 17.287 239.91:6
Belfort 19 336 351.662
Vesoul (Haute-Saône) 9.553 178.054
Chambéry (Savoie) 19.622 350..027
Annecy (Haute-Savoie). 11 334 237.666
Melun (Seine-et-Marne). 12.145 257 267
Albi (Tarn) 20.379 271.794
Draguignan (Var) 9.133 132.673
La Roche-s-Yon (Vend.) 10.034 168.258

Ainsi la colonie de Saint-Pierre-Miquelon a un budget plus important que 33 chefs-lieux de département, par conséquent une situation commerciale bien supérieure, non seulement à celui de ces 33 chefs-lieux de département, mais encore à celle de nombre de chefs-lieux d’arrondissements; l’évaluation en est impossible à faire, faute de chiffres, mais ce résultat n’est pas contestable. Et cependant, contre toute raison, contre toute logique, Saint-Pierre-Miquelon reste en dehors du droit commun au point de vue de la représentation parlementaire.

Mais ce n’est pas tout. Si l’on recherche la valeur relative de certains ports de
France et du port de Saint-Pierre, au point de vue du mouvement de la navigation, on arrive à des résultats non moins probants.

D’après l’Annuaire de Saint-Pierre-Miquelon, le mouvement de la navigation a été pendant l’année 1883 : de 2,893 entrées et de 2,852 sorties, représentant un chiffre de 256,336 tonneaux.

Saint-Malo donne 217.507
Les Sables — 119.653
Charente —142.718
Bayonne — 196,462
Port-Vendres— 75.221
Arles donne 82 613
Nice. —151.804
Ile de Corse — 151.660

Enfin, si nous chiffrons la valeur relative du commerce spécial entre les diverses colonies françaises, nous trouvons les résultats ci-après :

Guadeloupe.
Importation 27.069.685 fr.
Exportation 12.694.291 fr.
Total 39.763.976 fr.

Martinique.
Importation 26.598.290 fr.
Exportation 12.914 909 fr.
Total 39.313.199 fr.

Saint-Pierre-Miquelon.
Importation 25.637.884 fr.
Exportation 4.761.078 fr.
Total 30.398.962 frT

Sénégal.
Importation 21.450.402 fr.
Exportation 7.767.714 fr.
Total 29.218.116 fr.

Réunion.
Importation15.871.202 fr.
Exportation 8.391.923 fr.
Total. 24.263.125 frT

Inde.
Importation 10.261.831 fr.
Exportation 517.036 fr.
Total 10.778.867 fr

Cochinchine.
Importation 3.190.906 fr.
Exportation 5.247.442fr.
Total 8.438.348fr

Guyane.
Importation 535.285 fr.
Exportation 5.548.965 fr.
Total 6.084.250 fr.

Sur les huit colonies qui figurent ci-dessus, St-Pierre-Miquelon tient le 3e rang comme importance commerciale.

Sur huit une seule n’a pas de représentant dans le Parlement, c’est St-Pierre-Miquelon.

Une pareille exception ne se peut justifier d’aucune manière.

Et cependant la commission du scrutin de liste qui a été saisie d’une pétition des habitants de St-Pierre-Miquelon demandant un député n’a tenu aucun compte du voeu de la colonie : elle n’a même pas examiné cette pétition ; du moins le rapporteur n’en a pas fait mention dans son rapport.

Il y a un véritable déni de justice.

Une fois de plus, nous en appelons delà commission mal informée à la Chambre mieux éclairée et au Sénat.

Nous soumettons à leur examen les statistiques officielles qui précèdent et nous leur disons:

Ou bien il faut supprimer la représentation coloniale ; ou bien en bonne logique il faut accorder aux. îles St-Pierre-Miquelon le représentant auquel elles ont droit au même titre que les autres colonies et que nombre de villes métropolitaines dont l’importance est moindre.

M. Constans, rapporteur de la commission du scrutin de liste, a conclu à l’augmentation du chiffre dés représentants qui serait porté de 587 à 594. Nous concluons, nous, à ce que le droit qui a été reconnu à la Guyane en 1879 et à la Cochinchine en 1880 soit étendu aux îles St-Pierre-Miquelon. La colonie a presque autant d’électeurs que la Guyane ; elle en a plus que la Cochinchine.

Louis HENRIQUE.
Délégué de St-Pierre-Miquelon au Conseil supérieur des colonies
137 — PARIS. — IMPRIMERIE CHARLES BLOT, RUE BLEUE, 7.

 

Grand Colombier

Le GrandColombier.com est un site recensant tout document historique ayant un lien avec les îles Saint-Pierre-et-Miquelon : traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides. Le site est dirigé par Marc A. Cormier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.