1582 – Les Voyages avantureux du capitaine Martin de Hoyarsabal

Les Voyages avantureux du capitaine Martin de Hoyarsabal, habitant de Cubiburu, contenant les reigles & enseignemens nécessaires à la bonne & seure navigation.

Reueu & corrigé en ceste dernire impression …

Tu sçauras que le cap de Breton, & les Isles de sainct Pierre gisent est ouest quart de noroest & suest, y a 45. l. […] Gisent le cap de Breton & le pertuis de Micqueton est ouest, y a 42. l. […] Gisent la Colombe de S. Pierre & le pertuis de Micquellon nord norest & sud suest : y a 7. l.

Sçaches que pour cognoistre les Isle de S. Pierre, il y a deux grandes Isles, il y a de plus une autre Isle que nous appellons Colombiere à cause qu’il y a forces anches, & deuers l’est de ladite Colombiere une grande lieue, il y a une petite Isle que nous appellons Isle Dargentine, il y a deux autres entrées aux Isles de S. Pierre, l’une est sud & l’autre est fort étroite, il y a des baches fort couuertes qui sont fort dangereuses, l’est est fort large & bonne, & y a force baches couuertes deuer à babour & deuers sud suet de l’Isle, quand tu vien[..] dedans range toy duers Stibour ou pas le milieu, alors n’auras danger de rien.

Marc Albert Cormier

Marc Albert Cormier est originaire des îles Saint-Pierre et Miquelon. Passionné par l'histoire de son archipel natal, il a consacré d'importants moyens à la mise sur pied de ce projet d'encyclopédie virtuelle et historique.

4 pensées sur “1582 – Les Voyages avantureux du capitaine Martin de Hoyarsabal

  • février 20, 2018 à 8:21
    Permalink

    Marc,
    Hoyarsabal est un nom qui résonne sur l’île de Miquelon. De son prénom (Gabriel il me semble) il a donné sa vie durant la guerre de 14-18 et son nom figure sur le Monument aux Morts de la Commune de Miquelon-Langlade.

    Répondre
    • février 20, 2018 à 12:23
      Permalink

      Bonjour Jean, oui Hoyarzabal / Hoyarçabal est le plus grand auteur de routiers pour la navigation à Terre-Neuve, c’est dans sa version de 1579 qu’on retrouve pour la TOUTE PREMIÈRE FOIS le nom de Miquelon ! Son routier a été traduit en basque (labourdin) par … Pierre Detcheverry dit Dorre en 1633.

      Répondre
  • février 20, 2018 à 10:00
    Permalink

    Bonjour Marc,
    merci pour toutes les informations que vous publiez, très intéressantes ,pour un ancien marin
    qui continue à naviguer par l’intermédiaire d’internet.

    Répondre
    • février 20, 2018 à 12:24
      Permalink

      Bonjour Michel Ghislain, merci pour votre message, c’est quand même incroyable quelque part de penser que vous avez navigué les mêmes eaux, avec les mêmes repères, les mêmes îles avec 400 ans d’écart !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.