1908 – Disparition d’Eugène Salomon

Samedi 7 mars 1908 – 43e année – Numéro 6
Journal Officiel des îles Saint-Pierre et Miquelon

Mardi 25 février , est décédé à St – Pierre , M. Eugène Salomon , notaire , conseiller privé honoraire, ancien maire et conseiller général de Miquelon.

Ses obsèques ont lieu le 27 février. L’Administrateur p. i., les Chefs d’administration et de service, un grand nombre de fonctionnaires suivaient le convoi, apportant ainsi à la famille de M. Salomon les témoignages de sympathie et de regrets de l’Administration.

Au cimetière, M Pompéi, avocat-agréé, a dit en ces termes, un dernier adieu au défunt :

Mon cher ami,

Je ne veux pas me séparer de votre dépouille mortelle sans vous dire au nom de tous ceux qui vous ont aimé un dernier adieu.

Nombreux sont ceux-là. Vous avez, en effet, inspiré autour de nous des sympathies bien profondes. des affections Lien fortes et votre mort est aujourd’hui cruellement déplorée par toutes les personnes qui, vous ayant approché de près, ont pu connaitre le trésor de bienveillance et de générosité que votre cœur renfermait.

« C’est en faisant le bien que l’on se venge du mal que l’on vous fait. » Telles furent, mon cher ami. les paroles d’humaine charité et de haute sagesse qui sortirent de vos lèvres la veille même du jour où vous alliez nous quitter pour un monde meilleur.

Et c’est à ces paroles que je pensais hier encore en vous voyant sur votre couche funèbre avec vus traits si calmes et votre visage si serein qu’ils semblaient comme réfléchir quelque chose de la lumineuse tranquillité d’âme et du sublime repos de l’au-delà.

Dire qu’Eugène Salomon était bon n’est pas assez dire. Il était la bonté même, la bonté constante et inlassable. Nul n’a jamais en vain fait appel à lui: la haine comme la rancune lui étaient inconnus.

Rarement on a vu un meilleur ami. {Jans son intérieur où l’on était si cordialement reçu. à l’étude où son accueil était à toux empressé et courtois, dans des cercles d’amis où il vous charmait par sa gaieté et sa bonne humeur il restait toujours le même: aimable, prévenant, souriant, affectueux.

Les divers membres du barreau qui se sont succédé dans cette colonie ont pu. dans les rapports journaliers qu’ils avaient avec lui, plus particulièrement apprécier l’urbanité de ses manières et l’exquise aménité de son caractère.

Il fut du reste. jadis, l’un de nos confrères et je me suis toujours plu à entendre dire que sa parole était aisée, son élocution facile et ses plaidoiries toutes remplies d’un fin et délicat sentiment.

Il m’a été donné aussi de siéger à ses côtés au sein du Conseil d’Administration où il occupait les fonctions de conseiller privé, fonctions que le Gouvernement lui avait confiées comme à l’une des intelligences les plus sûres et les plus dévouées à la chose publique de ce pays et là encore, j’ai pu connaitre avec quel tact, quelle mesure, quel bon sens et quelle expérience il discutait les intérêts de la population de nos iles.

Ces intérêts il avait déjà appris à les discerner comme maire et conseiller général de Miquelon. postes qu’il avait précédemment occupés avec dévouement, honneur, talent et distinction.

Il n’est plus maintenant; la mort a achevé son œuvre!

Il nous appartient, Messieurs, de reporter un peu de l’affection que nous avions pour lui sur sa veuve et sur ses enfants qu’il chérissait d’un cœur d’or et qui pleurent en ce moment de toutes leurs larmes l’être tant aimé et trop tôt disparu.

Adieu, mon cher ami!

Que la terre vous soit légère!


NB: Jean Marie Eugene Salomon est né à Civray dans la Vienne, en 1856.

Grand Colombier

Le GrandColombier.com est un site recensant tout document historique ayant un lien avec les îles Saint-Pierre-et-Miquelon : traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides. Le site est dirigé par Marc A. Cormier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.