1884 – Élection d’un Délégué : M Lecharpentier

L’Administration a reçu de MM. Paturel, H. Lecharpentier, Duluc dit Louis Henrique et A. Tranchevent, candidats à la délégation près le Conseil supérieur des Colonies, les professions de foi suivantes, qu’elle se fait un devoir d’insérer dans la Feuille officielle de la colonie, ce journal étant le seul organe de publicité dont on puisse disposer à Saint-Pierre.

Élection d’un Délégué au Conseil supérieur des Colonies

Profession de foi : H. LECHARPENTIER, négociant-armateur à Granville et Saint-Pierre-Miquelon.

Chers Concitoyens,

Le Gouvernement de la République, qui s’inquiète surtout, des besoins de ceux-là qui ont le plus de droits à sa protection, a décidé que vous auriez un délégué pour représenter vos intérêts.

Aujourd’hui vous êtes appelés à nommer ce Représentant. Le choix que vous allez faire est d’une grande importance pour l’avenir de la colonie de Saint-Pierre et Miquelon.

Avant de porter vos voix sur un candidat, examinez ce qu’il a fait pour vous ; mieux vaut s’en rapporter à des actes accomplis qu’à de brillantes promesses, le plus souvent trompeuses. – –

Pour vous bien servir, il importe avant tout de connaître vos besoins : quarante années de labeur passées au milieu de vous m’ont acquis cette connaissance. Mes relations personnelles et constantes avec vous tous pendant ce long espace de temps, ne peuvent vous laisser aucun doute sur mon expérience du pays, les établissements que j’y ai fondés, mes constructions de navires, mes incessantes expéditions de morue, n’ont pas peu favorisé le travail et le bien-être des ouvriers et des pêcheurs.

Plusieurs fois, vous m’avez donné votre confiance en m’élisant membre des divers Conseils de la Colonie. Au sein de ces assemblées, vous avez toujours trouvé en moi un interprète fidèle et dévoué.

Aujourd’hui encore, quoique éloigné de vous, si j’ai l’honneur d’obtenir vos suffrages, j’appuierai vos droits avec d’autant plus de zèle que mes intérêts sont intimement liés aux vôtres. Ma Maison compte parmi les plus importantes de Saint-Pierre, et sa prospérité dépend essentiellement de celle du pays ; en plaidant votre cause, je servirai donc infailliblement la mienne. –

Telles sont, Messieurs et chers Concitoyens, les principales considérations qui m’ont engagé à solliciter vos suffrages.

Si, nonobstant tous ces titres à votre confiance, il se présentait un candidat qui vous semblât en réunir davantage, votez pour lui, sans vous laisser retenir par un sentiment de reconnaissance ou de vieille amitié.

Quant à moi, si vous me confiez votre mandat, je veux le remplir avec toute l’énergie et le dévouement dont je suis capable, non par ambition, mais gratuitement, et uniquement en vue de nos intérêts communs.

Veuillez agréer, etc.,

A. LECHARPENTIER, négociant-armateur à Granville et Saint-Pierre-Miquelon.

Grand Colombier

Le GrandColombier.com est un site recensant tout document historique ayant un lien avec les îles Saint-Pierre-et-Miquelon : traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides. Le site est dirigé par Marc A. Cormier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.