Cassini, Prowse, le Prince de Joinville et quelques discours présidentiels

stpierre1793Ce sont plus de 30 nouveaux documents qui sont aujourd’hui intégrés au GrandColombier.com. Parmi les plus anciens, figurent quelques tracés de cartes de la fin du XVIIe siècle dont ceux de Belleorme et l’ingénieur l’Hermitte.

Le XVIIIe siècle s’est enrichi du récit – en langue anglaise – du voyage de Jean-Dominique Cassini ainsi que la lettre du général de brigade Ogilvie, architecte militaire de la 3e occupation britannique des îles.

Le XIXe siècle hérite par contre d’une collection très hétéroclite de documents : mémoires du Prince de Joinville, divers rapports sur les établissements des pêcheries aux îles, …

Lire la suite

1778 – A voyage to California: Jean-Dominique Cassini

A voyage to California: to observe the transit of Venus By Jean Chappe d’Auteroche (abbé), Jean-Dominique Cassini, José Antonio de Alzate y Ramírez. 1778

Page 131

We had steered toward the Red-hat till noon, the winds not permitting us to bear more to the west, and after taking the elevation of it, we were actually going to tack about, to get more sea room, when when the wind shifted by degrees, and we made towards the island of Saint Pierre, which we discovered at six. Our first: intention was not to anchor there that day, but considering how seldom we …

Lire la suite

Cartographie et toponymie : Jacques Nicolas Bellin

Jacques Nicolas Bellin (Jacques Nicolas Bellin de Trigand) et l’ingénieur Fortin

« Il me paroist que la moindre négligence dans la recherche des moyens est plus à craindre et seroist plus blâmable, que ne le seroit la Collection, même inutile, des différentes preuves ou Inductions » J.N. Bellin

Jacques Nicolas Bellin (Paris 1703-1772), l’un des cartographes les plus illustres de l’époque avec Cassini et Le Rouge, fut l’auteur d’une multitude d’ouvrages et de cartes. Il entra au Dépôt des Cartes en 1721 comme commis-dessinateur. Vingt ans plus tard il obtint le titre d’Ingénieur Géographe du Roi[i].

La première carte de …

Lire la suite

L’histoire des îles St-Pierre-et-Miquelon – Comment utiliser ce site.

Bienvenue sur ce site qui contient près de 3000 entrées : articles, documents ou ressources de l’histoire des îles St-Pierre-et-Miquelon. Outre près de 400 sources primaires, le site contient l’intégralité des éphémérides d’Émile Sasco et de Joseph Le Huenen publiées en 1970 ainsi que les éphémérides de Daniel Gauvain et Théophile Déminiac de 1916.

Les découvertes.

cropped-carte-guillaume-testu.jpg

Si vous êtes intéressés par l’histoire de la découverte des îles, veuillez consulter la rubrique consacrée au 16e siècle : vous y retrouverez les écrits de Thomas Aubert & Giovanni da Verrazzano, les écrits qui recensent les voyages de João Alvares Fagundes, …

Lire la suite

1895 – D.W. Prowse – A history of Newfoundland – Chapter XVIII

A history of Newfoundland from the English, colonial, and foreign records (1895)

Prowse, D. W. (Daniel Woodley)
London, New York, 1895

CHAPTER XVIII.
ST. PIERRE AND MIQUELON, THE FRENCH COLONY.

The French Empire in North America, once a magnificent dommion that extended from the St. Lawrence to the Gulf of Mexico, today consists of a small cluster of islands off the south coast of Newfoundland.

Miquelon, the largest of the group, has a few fishermen and farmers, but no harbour; all the interest in the little archipelago centres in the port and town ot St. Pierre, a bustling little seaport, …

Lire la suite

1771 – 1772 : Voyage fait par ordre du roi, de Verdun de la Crenne, de Borda, Pingré

Voyage fait par ordre du roi en 1771 et 1772, Volume 1

Mr de Verdun de la Crenne, Lieutenant des Vaisseaux du Roi, commandant la Frégate la Fore; de l’Académie de la Marine établie à Brest;
Le Chevalier de Borda, Lieutenant des Vaisseaux du Roi, de l’Académie Royale des Sciencs & de celle de Marine;
Et Alexandre Guy Pingré, Chancelier de Saint-Geneviève & de l’Université de Paris, Astronome-Géographe de la Marine, de l’Académie Royale des Sciences & de celle de Marine.

A PARIS
DE L’IMPRIMERIE ROYALE
M. DCCLXXVIII

Lire la suite

Les îles Saint-Pierre et Miquelon par Jean-Yves Ribault

LES ILES SAINT–PIERRE ET MIQUELON (DES ORIGINES A 1814) par Jean-Yves RIBAULT [pdf]

Qui connaît Saint-Pierre et Miquelon ? Si l’on s’avisait, pour sacrifier à la mode, de « sonder »
l’opinion publique, de demander au Français moyen ce que lui suggère ce simple nom, seraient-ils
nombreux nos compatriotes qui évoqueraient autre chose que le lointain souvenir d’une leçon de
géographie, au temps de leur enfance studieuse, heureux encore s’ils s’en souviennent ? En vérité, bien peu de gens connaissent Saint-Pierre et Miquelon. Et qui donc leur en parle ? Quelques lignes
laconiques dans la presse d’information – un article …

Lire la suite

1937 SAINT-PIERRE ET MIQUELON (des origines à 1778)

SAINT-PIERRE ET MIQUELON (des origines à 1778), H. BOURDE DE LA ROGERIE

Les îles de Saint-Pierre et Miquelon sont les derniers vestiges des colonies que la France
posséda jadis dans l’Amérique du Nord. Ces îles sont petites et elles sont pauvres ; la superficie de
Saint-Pierre est d’environ 2.500 hectares et celle de Miquelon de 21.500. Dans les mers de France
existent des îles moins étendues – Belle-Isle n’a que 8.461 hectares et Jersey 11.600 – et qui sont
cependant riches et peuplées. Mais à Saint-Pierre et Miquelon, le ciel est pendant de longs jours voilé
par la brume, le …

Lire la suite

Ephémérides du 31 juillet 1768

Le célèbre géographe Cassini, chargé de faire une exploration scientifique dans les parages de Terre-Neuve, arrive a Saint-Pierre où il fixe la latitude du bourg. Il est le premier qui ait laissé une relation assez détaillée de son séjour sur nos Iles qu’il dépeint comme dénuées de tout, même de bétail et de légumes, ce qui pouvait être exact à cette époque d’insécurité internationale.


Source : éphémérides de St-Pierre et Miquelon. Impr. du gouvernement, St-Pierre. SASCO, E. & J. LEHUENEN, 1970.

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.