À la recherche d’une tombe perdue

Paris, octobre 2020, une jeune femme, avec son petit enveloppé dans un porte-bébé, se précipite sous la plus vers la porte des Amandiers du cimetière du Père Lachaise, boulevard de Ménilmontant. Il est 17 h 25. Dernière entrée autorisée : 17 h 45. La grille est déjà verrouillée.

Il pleut. Clo se précipite vers l’entrée principale du cimetière et se réfugie sous le frontispice d’une sépulture où se sont agglutinés d’autres visiteurs. Capuchon aidant, elle reprend la folle poursuite avec le bébé, rasant les murs du cimetière jusqu’à la division 63, celle qui se trouvait juste derrière la grille fermée. …

Lire la suite

1891 – Conseil d’hygiène et de sécurité

Conseil d’hygiène et de sécurité
Séance du 27 octobre 1891M. le President donne lecture d’une lettre de M. le Gouverneur de la colonie ainsi conçue :
Monsieur le Directeur de l’Intérieur,

Dès mon arrivée dans la colonie, j’ai été frappé des conditions défectueuses de l’hygiène publique à St-Pierre et des nombreuses maladies épidémiques et contagieuses qui en sont le résultat.

Lire la suite

1891 – La diphtérie à Saint-Pierre

Vendredi 2 octobre 1891 – La diphtérie à Saint-Pierre.

La diphtérie longtemps inconnue à Saint-Pierre parait, vouloir s’y implanter.-Si l’on n’y prend garde l’endémicité actuelle ne fera que s’accroitre et s’étendre.

Cette affection, qui désole nos voisins parait avoir été importée de Terre-Neuve par l’homme et les animaux.

Par l’homme, cela se comprend facilement – ce qui se voit moins et ce que nos recherches personnelle n’ont démontrée c’est sont introduction assez fréquente par les importations » de poules, canard et pigeons. Plusieurs cargaisons de poules importées de chez nos voisins ont introduit le mal. – Des poules contaminées arrivent …

Lire la suite

1891 – Assassinat du mousse cancalais Pierre Milon

Dimanche dernier, la goëlette « Tour du Pin, » du port de Cancale, venant des lieux de pêche, est arrivée à St Pierre et dès son arrivée, le capitaine Lainé s’est empressé de faire connaître à la Justice les faits suivants :

Le 8 septembre, la goëlette « Tour du Pin, » se trouvant au mouillage sur le Banquereau, le mousse Pierre Milon, âgé de quinze ans, se prit de querelle avec son frère Louis, novice, âgé de seize ans, pour un motif des plus futiles. Des paroles on en vint rapidement aux voies de fait. Pierre porta un coup …

Lire la suite

1891 – Départ des Disciplinaires

25 septembre 1891  Feuille officielle de Saint-Pierre-et-Miquelon

Jusqu’au dernier moment, on a cru que les disciplinaires ne nous quitteraient pas. On se plaisait à espérer que la colonie, obéissant à ses véritables intérêts, tiendrait à conserver la main-d’oeuvre disciplinaire, quitte à supporter la charge, un peu lourde peut-être, de la solde du cadre. Cette charge d’ailleurs, disons-le, aurait été contrebalancée par les dépenses qu’occasionne une garnison dans un pays. Il n’en a rien été. Le Conseil général n’ayant pas voulu se prêter à la combinaison, pourtant bien acceptable, que lui offrait le sous-secrétariat des colonies, le détachement des fusiliers disciplinaires …

Lire la suite

1901 – Noces d’or de M et Mme Alexandre Farvacque

4 mai 1901 – Journal Officiel de Saint-Pierre et Miquelon – p 97

Noces d’or,- lundi dernier une cérémonie assez rare réunissait dans l’Eglise de St-Pierre une nombreuse assistance. M. Alexandre & [Mme Joséphine] Farvacque célébraient leurs noces d’or à l’occasion du cinquantième anniversaire de leur mariage. A les voir droits et vaillants, malgré le poids des années, on recevait l’impression d’un couple qui avait pris le meilleur de l’existence en ne comptant que sur lui-même et en puisant dans une affection mutuelle inaltérable la force d’être supérieur aux hasards et aux peines de la vie. –

A l’offertoire, M. …

Lire la suite

1901 – La Bijou Variety Company à Saint-Pierre et Miquelon

Ci-dessous une annonce dans le J.O. de Saint-Pierre et Miquelon annonçant le passage aux îles de la Bijou Variety Company, une troupe anglaise dirigée un temps par un certain M Granville. D’après les archives qu’on peut retrouver en ligne, la compagnie n’était absolument pas figée dans sa composition et pouvait varier d’un spectacle à l’autre. La composition de la troupe venue aux îles est connue grâce à l’annonce ci-dessous. Vous remarquerez la présence d’un « pasticheur de nègres », désolant spectacle raciste qui était monnaie courante à l’époque et connu en anglais sous le terme de « Minstrel show ».

Lire la suite

1884 – L’affaire Jean-François Lamusse

Samedi 30 août 1884. Feuille Officielle des îles Saint-Pierre et Miquelon.
TRIBUNAL CRIMINEL DE SAINT-PIERRE ET MIQUELON

Le Conseil d’Appel constitué en Tribunal criminel et composé de MM. Maurice Caperon, président, Lasserre, sous-commissaire de la marine et Le Fraper, aide-commissaire de la marine, tous deux membres du Conseil d’Appel, et des quatre notables appelés à compléter le Conseil d’Appel, MM. Hamel, Jacques, Humbert, Joseph, Danjou, Emmanuel et Marsoliau, François, s’est réuni les l8 et 19 août derniers pour juger le sieur Lamusse, maître au cabotage, né à Granville, le 3 novembre 1854 .

L’acte d’accusation lu par le greffier expose …

Lire la suite

1884 – La fête à l’île aux Chiens sous la plume de Maurice Caperon

Feuille Officielle des îles Saint-Pierre et Miquelon, Samedi 16 Août 1884
FÊTE A L’ILE AUX CHIENS

Ce n’est certes pas l’Ile aux Chiens que la Mignon de Goethe entrevoyait, quand elle dépeignait ainsi le pays de ses rêves :

Connais-tu le pays où les citrons fleurissent,
Où l’orange jaunit sous son feuillage vert,
Où les jours sont de flamme, où les nuits s’attièdissent,
Où règne le printemps en exilant l’hiver?
Ce doux pays où croit le myrte solitaire,
Où le laurier grandit dans un air embaumé,
Dis-moi, le connais-tu? Non? Eh bien, c’est la terre
Où jaurais voulu vivre avec

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.