1859 – L’affaire des 3000 morues.

Le 12 septembre 1859, l’Agence Commerciale des États-Unis à Saint-Pierre faisait part aux autorités de Washington d’un rapport accusant des pêcheurs américains d’actes inhumains sur les grands bancs de Terre-Neuve.

Le rapport, établi suite au naufrage du navire Harmonic de Fécamp, reprochait à plusieurs navires américains de non-assistance, et au capitaine du navire Essex d’avoir marchandé le sauvetage de l’équipage contre 3000 morues.

C’est donc le 6 septembre, que le Consul américain George Hughes reçut plusieurs copies des communications qui avaient eu lieues entre l’Ordonnateur et le Commandant des Iles Saint-Pierre et Miquelon. Le Comte de la Roncière avait dès

Lire la suite

1863 – Le naufrage de la goélette Arnon

Sur la carte des naufrages publiée par l’IGN, il est indiqué que la goélette « Arnou » s’échoua au Cap Blanc de Miquelon le 8 juin 1863, les Éphémérides ont aussi enregistré ce naufrage mais attribuent une nationalité anglaise au bâtiment.

Grâce aux archives de l’Agence Commerciale des États-Unis à Saint-Pierre il est possible de compléter le dossier des naufrages de notre Archipel, voici ce que révèlent les microfiches du département d’état américain au sujet de cette géolette :

L’Arnon était commandée par le capitaine F. H. Small et appartenait à P Townsend de Boston conjointement avec d’autres intéressés à …

Lire la suite

1864 – Le naufrage de la goélette Fearless

La carte des naufrages de l’IGN n’a pas enregistré le naufrage du Fearless le 17 février 1864 sur l’île au Massacre. Les éphémérides par contre indiquent le naufrage d’une goélette « anglaise le Fearlett » le 18 février.

Ce navire américain parti de Fortune à destination Gloucester dans le Massachusetts avait à son bord une cargaison de Hareng congelé. Une tempête sévit alors et le Fearless essaya de prendre refuge dans le port de Saint-Pierre. Un coup de vent le porta sur l’Ile au Massacre et le navire fut perdu en quelques minutes. L’équipage se tira d’affaire difficilement et se …

Lire la suite

1865 – La mésaventure du Linda de Plymouth

Je vous invite cette semaine à lire le procès-verbal du capitaine Salomon rédigé sur le Banquereau. Versé au dossier de la goélette américaine Linda de Plymouth par le Consulat américain, ce document illustre très bien la dure réalité des bancs. Sauver un navire et des naufragés restait en tout temps une priorité absolue, mais néanmoins une décision qui avait des conséquences financières et logistiques très difficiles.

« Monsieur le Commissaire de l’Inscription Maritime de Saint-Pierre de Terre-Neuve

Rapport du Capitaine E. Salomon du Navire Marie Eugénie Elizabeth de Saint Servan, Armateur Mrs V Le Somellic (?) et fils.

Monsieur le …

Lire la suite

1903 – The Second St Pierre

MCGRATH P. T. (Sir), 1903, The second St. Pierre. In New England Magazine May vol. 28 new series (3) pp. 285-298 illus..

The Second St. Pierre
By P. McGrath

THE destruction by earthquake in May, 1902, of St. Pierre, Martinique, suddenly reminded the world of the existence of that unfortunate city, but there happily has been little to call its attention to a second French colonial town, that of St. Pierre, Miquelon. Yet this latter should be a place of no small interest to us, because it serves as a sort of halfway house for the New England fishing fleet …

Lire la suite

1905 – Naufrage des Cousins Réunis

Les articles ci-dessous concernent la disparition du navire les Cousins Réunis le 3 mars 1905 au large de Saint-Pierre et Miquelon. Ce naufrage n’est pas recensé dans les éphémérides de l’archipel, cependant elle concerne une goélette de l’armement Légasse.  Cette tragédie à fait l’objet de nombreux articles dans le journal socialiste l’Humanité qui a relayé les divers procès qui ont opposé journalistes français et l’armateur Louis Légasse.…

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.