1946 – 1958 : Gouverneurs

Gouverneurs

  1. 1943 – 1946 Pierre Marie Jacques François Garrouste
  2. 1946 – 1947 Maurice-René-Charles-Victor Marchand
  3. 18 mars 1948 – 1949 Jean-René Moisset
  4. 1949 – 1950 Guy Clech
  5. 1950 – 1952 Eugène-Alain-Charles-Louis Alaniou
  6. 1952 – 13 janvier 1955 Irenée-Francois-Antoine Davier ( 1903 – 1971)
  7. janvier 1955 – 1958 Pierre-René-Jean Sicaud ( 1911 – 1998)
Lire la suite

1947 : Photo-Journal de Montréal

La vie est rude, mais l’accueil est bon à l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon.
Par Godfroy Marin.

L’ARCHIPEL se compose principalement de trois îles : Saint-Pierre, Miquelon et l’île aux
Marins, donnant une superficie de quelques 90 milles carrés, et réunissant une population
d’environ 4.500 habitants. C’est le dernier bastion du vaste empire français d’Amérique.
Longtemps réputé pour ses activités de contrebande, Saint-Pierre n’a plus que de nombreux
hangars déserts comme vestiges de l’époque lucrative du bootlegging. Aujourd’hui, les
occupations des Saint-Pierrais et des Miquelonnais, descendants de Basques et de Normands se
limitent surtout à la pêche, le commerce, la …

Lire la suite

1950 – Saint-Pierre et Miquelon – Présentation de l’archipel

MINISTÈRE DE LA FRANCE D’OUTRE-MERSAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
AGENCE DE LA FRANCE D’OUTRE-MER
20, rue La Boétie, PARIS-8e
1950

« L’archipel de Saint-Pierre et Miquelon comprend trois îles principales : Saint-Pierre, Langlade et Miquelon ; en fait ces deux dernières, depuis environ cent soixante-quinze ans, sont reliées l’une à l’autre par un isthme bas et sablonneux. Une dizaine d’îlots, des rochers, des écueils entourent le groupe et rendent dangereuse la navigation. » Lire la suite …

Lire la suite

1951 – Le Chasseur français

Un morceau de France battu par les tempêtes de neige ou voilé de brumes printanières, un groupe d’îles dont la principale n’a pas 40 kilomètres de long sur 24 de plus grande largeur, telle est, séparée de Terre-Neuve par un détroit de 25 kilomètres de large, notre lointaine possession d’Amérique : Saint-Pierre et Miquelon. Lire la suite … [pdf]

Lire la suite

1956 – Sciences et Voyages n° 131, Novembre

A 20 kilomètres au large de la côte sud de Terre-Neuve, un groupe de petites îles balayées par le vent de l’Atlantique accroche dans l’Océan ses contreforts de granit sous le martèlement des vagues. Là vivent quelque 5 000 descendants des premiers immigrants, Bretons, Normands, Basques, qui colonisèrent le pays au XVIIe siècle. Lors des guerres que se livrèrent au siècle suivant Français et Anglais pour la domination du nouveau monde, Saint-Pierre et Miquelon changèrent plusieurs fois de main. C’est par le traité de Paris, en 1814, que la France s’en assura la possession définitive.

Lire la suite [pdf]

Lire la suite

Henri Claireaux

  • Elu le 26 avril 1959
  • Fin de mandat le 1er octobre 1968 (non réélu)
  • Membre de la commission des affaires économiques
  • Membre du Groupe des Républicains Populaires
  • Né le 3 février 1911
  • Décédé le 31 juillet 2001

IVe République

CLAIREAUX (Henri)

Né le 3 février 1911 à Saint-Pierre (Saint-Pierre-et-Miquelon)

Conseiller de la République, puis Sénateur de Saint-Pierre-et-Miquelon de 1947 à 1958

Après l’obtention du brevet élémentaire, Henri Claireaux entre à la mairie de Saint-Pierre comme secrétaire-adjoint, puis en démissionne deux ans plus tard pour travailler dans un établissement commercial, jusqu’en 1934.

Il part ensuite pour la métropole pour y effectuer …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.