1814 – Traité de Paris du 30 mai

Recueil des traités et conventions entre la France et les puissances alliées en 1814 et 1815. suivi de l’acte du Congrès de Vienne.

Traité de Paix entre le Roi et les Puissances Alliées, Conclu à Paris, le 30 mai 1814.

13. Quant au droit de pêche des Français sur le grand banc de Terre-Neuve, sur les côtes de l’île de ce nom et des îles adjacentes, et dans le golfe de Saint-Laurent, tout sera remis sur le même pied qu’en 1792

Lire la suite

1816 – 1915 : Commandants, Gouverneurs et Administrateurs

Commandants

  1. 22 juin 1816 – 1 novembre 1818 Jean-Philippe Bourrilhon
  2. 1 novembre 1818 – 20 juin 1819 Augustin-Valentin Borius
  3. 20 juin 1819 – 1825 Philippe-Athanase-Hélène Fayolle
  4. 1825 – mai 1828 Augustin-Valentin Borius
  5. mai 1828 – 1832 Joseph-Louis-Michel Bruë
  6. 1832 – 1839 F.-J.-G. Paris
  7. 1839 – 1842 Louis-Alexandre Mamyneau
  8. 1842 – 1843 Joseph-Alphonse Desrousseaux
  9. 1843 – 1849 Capt. Joseph Marie Fidèle Délécluse
  10. 1849 – 1850 P. B. Bruslé
  11. 1850 – 1855 Lt Col. Jacques François Gervais
  12. 1855 – 1856 Lt. A. S. Gautier
  13. 1856 – 1859 Lt Col. Jacques François Gervais
  14. 1859 – 1863 Émile François Guillaume Clément, Comte de la
Lire la suite

1816 – Familles rapatriées par La Caravane

Éphémérides de Saint-Pierre et Miquelon

  • 24/04/1816 Départ de Brest pour Saint-Pierre et Miquelon avec partie des déportés, de matériaux de construction et approvisionnements, de la flûte ‘La Caravane’, des goélettes ‘Aminthe’, ‘La Brestoise’ et ‘La Miquelonnaise’. ‘La Caravane’ a en outre à son bord, 49 ouvriers d’artillerie commandés par le lieutenant Bertot pour la construction des immeubles du gouvernement et qui formeront en outre la garnison.
  • 27/05/1816 Arrivée à Saint-Pierre de la flûte la ‘Caravane’ avec une partie des anciens habitants déportés par les anglais en 1793.
  • Note : navire naufragé le 22 octobre 1817 à la Martinique, Commandé par
Lire la suite

1816 – Familles rapatriées par La Salamandre

Éphémérides de Saint-Pierre et Miquelon :

  • 29/04/1816 La flûte ‘La Salamandre’ avec partie des déportés et la gabarre ‘La Lionne’ chargée de matériaux et d’approvisionnements, partent de Rochefort pour Saint-Pierre et Miquelon.
  • 05/06/1816 Arrivée à Saint-Pierre de la flûte ‘La Salamandre’ avec une partie des anciens habitants expulsés en Juin 1793 et des approvisionnements pour la colonie.
Lire la suite

1816 – Journal des débats politiques et littéraires

La frégate l’Eurydice qui a porté aux Etats-Unis d’Amérique M. Hyde de Neuville ministre plénipotentiaire de S. M., et les flûtes la Caravanne et la Salamandre  qui avoient été expédié à Saint-Pierre et Miquelon viennent  d’effectuer leur retour à Brest: on a su par ces bâtimens que cette colonie avoit été remise au Roi le 22 juin.

Journal des débats politiques et littéraires, Dimanche, 1 août 1816.

Lire la suite

1816 – La Caravane et la Salamandre

Journal des débats politiques et littéraires
Dimanche 11 août 1816

– La frégate l’Eurydice qui a porté aux Etats-Unis d’Amérique M. Hyde de Neuville ministre plénipotentiaire de S. M., et les flûtes la Caravanne et la Salamandre qui avoient été expédié à Saint-Pierre et Miquelon »  viennent- d’effectuer leur retour à Brest: on a su par ces  bâtimens que cette colonie avoit été remise au Roi le 22 juin.

Lire la suite

1816 : l’année sans été

La rétrocession de l’archipel s’est déroulée dans les pires circonstances climatiques de l’histoire moderne.

Alors que se profile à l’horizon le bicentenaire de la dernière rétrocession des îles Saint-Pierre et Miquelon à la France, une lecture attentive des archives, éphémérides et ressources contemporaines font émerger un fond climatique désastreux.

De sévères perturbations du climat, sans aucun doute causées par ce qu’on dénomme un « hiver volcanique » ont sévi en Europe, le nord-est des Etats-Unis et les provinces britanniques qui constituent aujourd’hui le Canada.

Le dérèglement climatique fut si sévère que les températures pouvaient varier de 20 à 30 degrés …

Lire la suite

1969 – La pêche et le commerce de la morue aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon par Jean-Yves Ribault.

Actes du quatre-vingt-onzième congrès national des Sociétés savantes, Rennes, 1966 : Section d’histoire moderne et contemporaine. Histoire maritime et coloniale. Comité des travaux historiques et scientifiques (France). Section d’histoire moderne et contemporaine. Éditeur scientifique. 1969.

LA PÊCHE ET LE COMMERCE DE LA MORUE
AUX ILES SAINT- PIERRE-ET-MIQUELON
DE 1763 À 1793
par Jean-Yves RIBAULT

A propos du traité de Paris, du 10 février 1763, qui enlevait à la  France son domaine d’Amérique du Nord, à l’exception des modestes  îlots de Saint-Pierre-et-Miquelon et d’un droit de pêche à Terre-Neuve, on a beau jeu d’opposer le sacrifice de Montcalm au dédain  sarcastique …

Lire la suite

L’année 1816 à travers les Éphémérides

FÉVRIER

17 février 1816 – M. l’abbé Geiliani est désigné comme curé aux îles Saint-Pierre et Miquelon. Le ministre avise le commandant Bourrilhon que cet ecclésiastique s’embarquera avec le personnel administratif, à Saint-Servan, sur l’un des bâtiments composant l’expédition chargée de reprendre possession de la colonie. Source : éphémérides de St-Pierre et Miquelon. Impr. du gouvernement, St-Pierre. SASCO, E. & J. LEHUENEN, 1970.

20 février 1816 – Le ministre attire l’attention du commandant Bourrilhon, en instance de départ à Saint-Malo, sur le règlement du 3 Mars 1803, relatif à la police de la pêche à Saint-Pierre et Miquelon, notamment sur …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.