1850 – 1915 L’Agence Commerciale des Etats-Unis à Saint-Pierre

George Hughes

Agent Commercial des États-Unis à Saint-Pierre de 1850 à 1864,George Hughes était aussi partenaire de la maison commerciale étrangère Atherthon-Hughes et propriétaire de la goélette Narragaugus de St. Pierre (naufragé à  St. Mary’s, près de Guysboro le 12 février 1861).

William Mc Laughlin

William McLaughlin assuma un temps les fonctions de John P. Frecker lors des déplacements de ce dernier en Europe, et fut nommé vice-Agent commercial par le président Abraham Lincoln en octobre 1864.

John P. Frecker.

Lors de la direction du poste consulaire par Georges Hughes, Frecker assumait le poste de vice-Agent Commercial des États-Unis à …

Lire la suite

1850 à 1897 – Saint-Pierrais, Miquelonnais en transit aux États-Unis

Passagers arrivant aux État-Unis d’Amérique par New York entre 1850 et 1897 à destination ou provenant de Saint-Pierre et Miquelon. Manifestes divers.

Source: NARA, Germans to America Passenger Data File, 1850 – 1897. Center for Immigration Research. Pour en savoir plus sur ces passagers veuillez consulter : https://aad.archives.gov/aad/

Lire la suite

1859 – L’affaire de la goélette Emilie

Le 15 septembre 1859, à peine quelques jours après l’embarrassante affaire des 3000 morues, voilà de nouveau le Consul américain obligé de faire parvenir auprès des autorités du département d’état à Washington une nouvelle plainte contre les agissements des pêcheurs américains à l’égard des pêcheurs français.

Or cette fois, les Français auront gain de cause, la justice américaine aidant. La seule lecture de leur rapport étant suffisante pour convaincre les autorités tant américaines et françaises. Il est clair, que les agissements, même s’ils restent difficiles à prouver sur le plan légal, ont provoqué une réaction du Consulat américain et l’ont

Lire la suite

1859 – L’affaire des 3000 morues.

Le 12 septembre 1859, l’Agence Commerciale des États-Unis à Saint-Pierre faisait part aux autorités de Washington d’un rapport accusant des pêcheurs américains d’actes inhumains sur les grands bancs de Terre-Neuve.

Le rapport, établi suite au naufrage du navire Harmonic de Fécamp, reprochait à plusieurs navires américains de non-assistance, et au capitaine du navire Essex d’avoir marchandé le sauvetage de l’équipage contre 3000 morues.

C’est donc le 6 septembre, que le Consul américain George Hughes reçut plusieurs copies des communications qui avaient eu lieues entre l’Ordonnateur et le Commandant des Iles Saint-Pierre et Miquelon. Le Comte de la Roncière avait dès

Lire la suite

1862 – L’affaire de la goëlette la Créole

Nous l’avons vu dans la chronique précédente, les tensions entre pêcheurs américains et français pouvaient parfois déborder et les incidents pouvaient devenir violents. En 1862, une autre affaire fait déborder le vase. Le Consul américain fera part aux autorités de Washington de la plainte du capitaine Durieux, patron de la Créole suite aux actes survenus le 22 juillet sur le Banquereau.

Le rapport du capitaine Durieux repose encore une fois sur une affaire de lignes et de bouées volées. A cinq heures du matin, les lignes furent posées par son équipage, deux heures à peine plus tard un wary américain …

Lire la suite

1862 – Six mille lieues à toute vapeur par Maurice Sand

Jean-François-Maurice-Arnauld, baron Dudevant, dit Maurice Sand. Fils de George Sand.

Saint-Pierre Miquelon, 19 juillet.

A cinq heures du matin, le prince me fait lever pour voir le paysage. Je m’habille en hâte, je mets ma culotte à l’envers, mon gilet par-dessus mon paletot, je ne sais ce que je fais. C’est quelque nouveau pic des Açores, ou l’île de Robinson Crusoé pour le moins. Il est joli, le paysage Rien que le brouillard, de plus en plus épais et de moins en moins chaud, huit degrés en plein juillet. J’ai eu bien envie, pour me venger, de faire semblant de …

Lire la suite

1863 – Le naufrage de la goélette Arnon

Sur la carte des naufrages publiée par l’IGN, il est indiqué que la goélette « Arnou » s’échoua au Cap Blanc de Miquelon le 8 juin 1863, les Éphémérides ont aussi enregistré ce naufrage mais attribuent une nationalité anglaise au bâtiment.

Grâce aux archives de l’Agence Commerciale des États-Unis à Saint-Pierre il est possible de compléter le dossier des naufrages de notre Archipel, voici ce que révèlent les microfiches du département d’état américain au sujet de cette géolette :

L’Arnon était commandée par le capitaine F. H. Small et appartenait à P Townsend de Boston conjointement avec d’autres intéressés à …

Lire la suite

1864 – Le naufrage de la goélette Fearless

La carte des naufrages de l’IGN n’a pas enregistré le naufrage du Fearless le 17 février 1864 sur l’île au Massacre. Les éphémérides par contre indiquent le naufrage d’une goélette « anglaise le Fearlett » le 18 février.

Ce navire américain parti de Fortune à destination Gloucester dans le Massachusetts avait à son bord une cargaison de Hareng congelé. Une tempête sévit alors et le Fearless essaya de prendre refuge dans le port de Saint-Pierre. Un coup de vent le porta sur l’Ile au Massacre et le navire fut perdu en quelques minutes. L’équipage se tira d’affaire difficilement et se …

Lire la suite

1865 – La mésaventure du Linda de Plymouth

Je vous invite cette semaine à lire le procès-verbal du capitaine Salomon rédigé sur le Banquereau. Versé au dossier de la goélette américaine Linda de Plymouth par le Consulat américain, ce document illustre très bien la dure réalité des bancs. Sauver un navire et des naufragés restait en tout temps une priorité absolue, mais néanmoins une décision qui avait des conséquences financières et logistiques très difficiles.

« Monsieur le Commissaire de l’Inscription Maritime de Saint-Pierre de Terre-Neuve

Rapport du Capitaine E. Salomon du Navire Marie Eugénie Elizabeth de Saint Servan, Armateur Mrs V Le Somellic (?) et fils.

Monsieur le …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.