1866 – 1888 Le Docteur Ernest-Amédée DELAMARE

Le Docteur Ernest-Amédée DELAMAREMédecin à Miquelon de 1866 à 1888Textes :   C. Le Gallo, R. Etcheberry(extraits de lettres du Dr Delamare).

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-La flore de l’Archipel a depuis longtemps intéressé à la fois les visiteurs et les résidents de nos petites îles. Chateaubriand fut probablement le premier à écrire quelques mots sur nos plantes, à la suite de sa visite en juin 1791. Bachelot de la Pylaie entre 1816 et 1819 fut le premier collecteur connu d’espèces locales. Alphonse Gautier, pharmacien de la marine a écrit une thèse en 1867. Le Docteur Delamare quant à lui occupe …

Lire la suite

1866 – Moeurs maritimes. Le Tableau de la mer : Les îles de St.-Pierre, Miquelon et Langlade

Le Tableau de la mer. Moeurs maritimes, par G. de La Landelle
La Landelle, Gabriel de (1812-1886). Édition : 1866

Les îles de St.-Pierre, Miquelon et Langlade ou Petit Miquelon, et quelques îlots voisins, composent  désormais notre unique domaine. Humble débris de  la puissance française dans l’Amérique septentrionale, ce groupe, situé à cinq lieues au sud de l’île de  Terre-Neuve, est, sans contredit, la plus ignorée de  nos possessions d’outre mer. C’est là pourtant  que se trouve aujourd’hui le centre de notre plus  grand mouvement maritime. C’est là que se donnent rendez-vous, chaque année, de nombreux  bâtiments dont les équipages …

Lire la suite

1867, 1874 – Le naufrage du Laura A. Dodds de Gloucester

15 décembre 1867 – 30 janvier 1874

Dans les éphémérides de Saint-Pierre et Miquelon, Emile Sasco nota qu’en 1867 la « goélette anglaise Laura-ad-Cord fit naufrage dans l’Anse à Rodrigue. » De nouveau, il s’agit non pas d’un navire de sa majesté britannique mais de la goélette américaine Laura A Dodd. Le rapport consulaire, rédigé à la fin du même mois, indique que ce navire faisait route vers la baie de Fortune depuis Gloucester dans le Massachusetts. Le navire fut poussé par un vent violent vers le rivage du port après avoir lâché son ancre. Son capitaine David Malanson, l’équipage

Lire la suite

1868 – Les Colonies Françaises

Les Colonies Françaises

(Extraits)

Par J. Rambosson 1868

Amérique – Première Partie – Saint-Pierre et Miquelon

Chapitre Premier – Historique

La découverte de Terre-neuve et de ses parages est revendiquée par les Danois, les Norwégiens et les Basques. Il est assez difficile de se prononcer à cet égard.

Ce qui est positif, c’est que Cabot y aborda en 1497, et que, dès 1504, les Bretons et les Normands venaient pêcher dans les eaux de Terre-Neuve où la morue était abondante. Toutefois, c’est vers 1604 seulement que les premiers établissements français y furent fondés par les pêcheurs.

En 1710, Terre-Neuve avait …

Lire la suite

1869 – L’affaire du Flétan

Le gouvernement impérial de Napoléon III dut traiter de bien des sujets, mais qui connaît l’affaire du Flétan ? Certes il ne s’agit pas d’une grande affaire, mais elle est néanmoins territoriale et diplomatique.

Depuis 1861, les Américains venaient pêcher le Flétan dans les eaux françaises autour de Saint-Pierre avec la permission des autorités locales. Par contre, s’il leur arrivait de pêcher de la morue, ils devaient la donner aux pêcheurs français. Cette pratique dura un certain nombre d’années mais à partir de 1866 les pêcheurs de Saint-Pierre portèrent plainte contre les Américains accusant ces derniers de pêcher activement la …

Lire la suite

1869 – What Is St. Pierre and How and Why Is the New Cable There?

New York Herald Monday, July 19, 1869
What Is St. Pierre and How and Why Is the New Cable There?

St. Pierre is a very little island – a mere speck in the blue sea. Its area is but one hundred and six square miles, and its permanent population but two thousand persons. But as it is a national rendezvous and shelter for the French boats that fish in these seas, its population is very movable in numbers as well as otherwise. It is one of three islands that compose the French colony of St. Pierre and Miquelon. There is …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.