1603 – Samuel de Champlain

VOYAGE DU SIEUR DE CHAMPLAIN
faict en l’an 1603.

Le 2 de may, nous entrasmes sur le Banc à unze heures du jour par les 44. degrez 2/3. Le 6 dudict mois, nous vinsmes si proche de terre, que nous oyons la mer battre à la coste; mais nous ne la peusmes recongnoistre pour l’espaisseur de la brume dont ces dittes costes sont subjectes, qui fut cause que nous mismes à la mer encores quelques lieues, jusques au lendemain matin, que nous eusmes congnoissance de terre, d’un temps assez beau, qui estoit le cap de Saincte Marie. Le 12e jour …

Lire la suite

1625 – Samuel de Champlain

Livre Second des voyages du Sieur de Champlain

Chapitre II

Le Cap de Rase, attenant à l’Isle de Terre-neufue, est la terre la plus proche de France, esloignée de 25. lieuës de Lecore du grand banc, où se faict la pesche du poisson vert, il est par la hauteur de 46. degrez & 35. minutes de latitude, & d’iceluy cap à celuy de saicte Marie 22. lieuës, & de hauteur 46. degrez trois quarts, & de ce lieu iusques aux Isles sainct Pierre 23. lieuës, du bout de celle qui est le plus Arrouest, & dudit cap de Rase aux …

Lire la suite

1662 – Assemblée générale d’armateurs malouins

En 1662, le premier document faisant état d’une quelconque microtoponymie locale est une liste des havres de pêche de la côte du Chapeau Rouge établie lors d’une assemblée générale des armateurs malouins[a]. Le règlement ainsi formulé fut entériné par le Parlement de Bretagne.

  • Galay : graves de galets. De l’ancien français, Gal[i].
  • Barachoua : Barachois. Terme d’origine basque.
  • isle aux Groiseilles[ii] (Grouesilles[iii]) : Ile aux Marins. Du patois normand groiselle, groseille à maquereau[iv]. Confusion possible entre les groseilles à maquereau et la plate bière, les framboises ou une autre baie
Lire la suite

1662 – Règlement de pêche malouin s’appliquant à Saint-Pierre, l’isle Grouesilles et Miclon.

Règlement établi à Saint-Malo suite aux « abus des cappitaines qui uont a la pesche de la morue a la coste du chappeau rouge et lieux circonuoisins ».

7 janvier 1662
Série EE, 5/179

Nous soubzignez, maistres, contremaistres et mariniers des nauires qui auons déjà voiaige plussieurs fois a la coste du chappeau rouge, despendant de lisle de Terreneuffue a la pesche des poissons mollues certifiions et attestons a tous qu’il appar- tiendra nous estre plussieurs fois assemblez pour dresser estât des haures et gallays de lad. coste servant a lad. pesche et secherys desd. poissons et du nombre d’hommes …

Lire la suite

1672 – 1674 – Le marchand Henri Brunet aux îles Saint-Pierre

L’histoire des îles peut s’écrire de maintes façon, que ce soit par l’étude des cartes, des routiers ou par les archives coloniales. Parfois, on peut tirer des éléments fort intéressants sur l’histoire de Saint-Pierre en épluchant des documents assez insolites : tel est le cas du journal de voyage maritimes et copies de lettres du marchant huguenot, Henri Brunet, rédigés entre 1672 et 1678. Ces documents, de la collection Clairambault de la Bibliothèque nationale de France, contiennent de très nombreuses copies manuscrites de lettres écrites depuis La Rochelle, Boston, Plaisance mais aussi Saint-Pierre et environs.

Ces écrits, même s’il s’agit …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.