1713 – Traité d’Utrecht, chapitre XIII

XIII. L’Ile de Terreneuve, avec les Iles adjacentes, appartiendra désormais et absolument à la Grande Bretagne, et à cette fin le Roi Très Chrétien fera remettre à ceux qui se trouveront à ce commis en ce Pays là, dans l’espace de sept mois à compter du jour de l’échange des ratifications de ce Traité, ou plutôt si faire se peut, la ville et le fort de Plaisance, et autres lieux que les François pourroient encore posséder dans la dite ile, sans que le dit Roi Très Chrétien, Ses Héritiers et Successeurs, ou quelques uns de Ses sujets puissent désormais prétendre …

Lire la suite

1936 : L’encyclopédie Coloniale et Maritime

L’encyclopédie Coloniale et Maritime

CHAPITRE V
Les Iles Saint-Pierre et Miquelon

S’il est loin d’être démontré que les Français furent les découvreurs de Terre-Neuve, il est en revanche certain que dès le début du XVIe siècle nos pêcheurs français ont fréquenté ces parages. Et quand Jacques Cartier, en 1535, reconnut les îles Saint-Pierre, il y trouva plusieurs navires  » tant de France que de Bretagne ». Vers 1604, nos pêcheurs fondèrent leurs premiers établissements sédentaires. Si la cession de Terre-Neuve à l’Angleterre par le traité d’Utrecht (1713) entraîna pour nous la perte de Saint-Pierre et Miquelon, le traité, de Paris …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.