1906 – Teddy Roosevelt candidat à Saint-Pierre et Miquelon ?

Les îles Saint-Pierre et Miquelon traversaient au début du 20e siècle une crise économique terrible qui vit le départ de nombreuses familles au Canada et aux Etats-Unis d’Amérique. En 1905, des secours exceptionnels furent alloués par l’état Français, la question des « affamés de Saint-Pierre et Miquelon » fut évoquée dans un autre article sur ce site.

Le 30 décembre 1906, un rendez-vous électoral fut programmé pour l’élection d’un délégué au Conseil supérieur des Colonies. Selon une rumeur persistante, un nombre d’habitants s’était mobilisé pour que le président des Etats-Unis d’Amérique, Theodore Roosevelt Jr soit nommé candidat à cette …

Lire la suite

1923 – Sciences et voyages – Saint-Pierre-et-Miquelon, métropoles de la morue

Un semblable destin a voulu que, des pays qui constituèrent nos plus vastes colonies, nous n’ayons gardé que de minuscules enclaves. De l’Inde, il ne nous reste que quelques comptoirs. De notre immense empire nord-américain, qui, à travers le Canada et la Louisiane, s’étendait du Cercle arctique au golfe du Mexique, nous n’avons conservé que Saint-Pierre et Miquelon. Ce sont deux minuscules îlots que le néfaste traité de Paris, en 1763, nous laissa, pour, stipule ledit traité, « servir d’abri à nos pêcheurs ». Lire la suite [pdf]

Lire la suite

1881 – SAINT-PIERRE ET MIQUELON

La France, dans le choix de ses colonies, a toujours eu en vue, semble-t-il, de dédommager ceux de ses enfants qui abandonnent son ciel doux et tempéré, par les merveilleuses richesses des terres tropicales.
Mais celle que nous avons à visiter aujourd’hui va nous mener vers l’extrême nord du continent américain, vers les sombres régions du pôle. La vigie de notre navire fait entendre ce cri si ardemment attendu, si joyeusement accueilli au terme d’une longue navigation : Terre ! terre !

Lire la suite [pdf]

Lire la suite

1904 : La Dépêche coloniale illustrée

Du Havre à Saint-Pierre. Saint-Pierre et Miquelon est géographiquement de toutes nos colonies la plus rapprochée de France. La traversée par voilier de France à Saint-Pierre dure environ vingt-cinq jours ; mais la direction des vents, l’état de la mer modifient toujours la longueur des voyages. Lire la suite …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.