1885 : Laurent Marie Émile Beauchamp et les barils pourris

La lecture assidue des éphémérides des îles Saint-Pierre et Miquelon révèlera aux lecteurs une seule référence au gouverneur Beauchamp : son arrivée le 3 août 1894…

Or le gouverneur Beauchamp a laissé sa trace dans l’histoire de Saint-Pierre et Miquelon : il s’occupa en bon bureacrate d’une histoire de barils pourris.

Alors qu’en France, l’année 1895 fut marquée par la démission du président Casimir-Perier et l’arrivée de Félix Faure au même poste, à Saint-Pierre et Miquelon, on s’inquiétait du sort d’un lot de barils pourris qui avaient été utilisées pour transporter du vin, de la viande salée et du lard. …

Lire la suite

1876 – Le naufrage du Bertha Souder

Les éphémérides indiquent que le « Bertha Souds » fit côte à l’Ouest de Langlade. Une note dans la dépêche consulaire du 28 janvier indique que Joseph Cuquemel, pêcheur de Langlade avait sauvé l’équipage du navire grâce à son courage et son énergie.

Le Bertha Souder, d’Eastport dans le Maine, commandé par Hiram E Wooster effectuait une rotation entre Sydney du Cap Breton et Saint-Pierre avec une cargaison de charbon. Subissant des vents violents venant d’ouest-nord-ouest, l’équipage fit de nombreux sondages et conclut qu’ils devaient se trouver sur le Banc Saint-Pierre. Quand ils virent la terre, ils crurent un instant …

Lire la suite

1872 – Le naufrage du Hebe

Les éphémérides indiquent que le 24 décembre 1872, la goélette Hébé fit naufrage sur la côte ouest de Langlade. Selon les archives consulaires, c’est dans la nuit du 23 que le navire se jeta sur les côtes en pleine tempête de neige. Le navire fut poussé sur les plages de sable sans causer des grands dommages à la coque, mais l’équipage dut rester à bord pendant 48 heures avant de pouvoir descendre. L’équipage et les passagers furent tous rescapés par les autorités présentes à Langlade et furent acheminés vers Saint-Pierre le 3 janvier suivant.Le navire ne put résister longtemps et …
Lire la suite

1867, 1874 – Le naufrage du Laura A. Dodds de Gloucester

15 décembre 1867 – 30 janvier 1874

Dans les éphémérides de Saint-Pierre et Miquelon, Emile Sasco nota qu’en 1867 la « goélette anglaise Laura-ad-Cord fit naufrage dans l’Anse à Rodrigue. » De nouveau, il s’agit non pas d’un navire de sa majesté britannique mais de la goélette américaine Laura A Dodd. Le rapport consulaire, rédigé à la fin du même mois, indique que ce navire faisait route vers la baie de Fortune depuis Gloucester dans le Massachusetts. Le navire fut poussé par un vent violent vers le rivage du port après avoir lâché son ancre. Son capitaine David Malanson, l’équipage

Lire la suite

1864 – Le naufrage de la goélette Fearless

La carte des naufrages de l’IGN n’a pas enregistré le naufrage du Fearless le 17 février 1864 sur l’île au Massacre. Les éphémérides par contre indiquent le naufrage d’une goélette « anglaise le Fearlett » le 18 février.

Ce navire américain parti de Fortune à destination Gloucester dans le Massachusetts avait à son bord une cargaison de Hareng congelé. Une tempête sévit alors et le Fearless essaya de prendre refuge dans le port de Saint-Pierre. Un coup de vent le porta sur l’Ile au Massacre et le navire fut perdu en quelques minutes. L’équipage se tira d’affaire difficilement et se …

Lire la suite

1863 – Le naufrage de la goélette Arnon

Sur la carte des naufrages publiée par l’IGN, il est indiqué que la goélette « Arnou » s’échoua au Cap Blanc de Miquelon le 8 juin 1863, les Éphémérides ont aussi enregistré ce naufrage mais attribuent une nationalité anglaise au bâtiment.

Grâce aux archives de l’Agence Commerciale des États-Unis à Saint-Pierre il est possible de compléter le dossier des naufrages de notre Archipel, voici ce que révèlent les microfiches du département d’état américain au sujet de cette géolette :

L’Arnon était commandée par le capitaine F. H. Small et appartenait à P Townsend de Boston conjointement avec d’autres intéressés à …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.