1951 : Florule bryologique des îles Saint–Pierre et Miquelon

Florule bryologique des îles Saint–Pierre et Miquelon Par P. C. LE GALLO
Extraits de la Revue Bryologique et Lichénologique, t. XX, fasc. 1-2, 1951.

"L’île Saint–Pierre est divisée en deux parties d’inégale importance : l’une montagneuse et dénudée, l’autre basse et presque aussi aride. Seuls, les bas-fonds entretiennent une forêt naine d’Aulnes arbustifs et de Sapins rabougris. Langlade est une grande pénéplaine au plateau central occupé par d’immenses savanes terminées au Nord par quelques massifs boisés, sillonnée par des vallonnements, également boisés." Lire la suite …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.