1903 – Terre-Neuve et les grands bancs de pêche

La cérémonie du « Pardon de retour des Terre-Neuvas » qui, comme chaque année, vient de se dérouler sur les jetées du port de Paimpol et les rentrées successives actuelles de nos goélettes de pêche dans leurs ports d’armement, ramènent de nouveau l’attention sur cette grande question des pêcheries de Terre-Neuve et du « French Shore », dont l’abandon récemment préconisé par quelques-uns, aurait pour résultat la ruine de nombreuses populations de Normandie et de Bretagne. Lire la suite [pdf]

Lire la suite

1909 – La ruine des iles Saint-Pierre et Miquelon

CONGRES DES ANCIENNES COLONIES

PARIS. 11-16 OCTOBRE 1909
LA RUINE DES ILES SAINT-PIERRE ET MIQUELON

LES RÉFORMES NÉCESSAIRES — L’AVENIR DE LA COLONIE
Rapport de M. Alcide DELMONT,

Avocat à la Cour d’Appel de Paris, Délégué au Comité Consultatif du Commerce de l’Agriculture et de l’Industrie des Colonies.

Parmi tous ceux qui s’intéressent au développement et à la prospérité de nos colonies, il n’est personne qui n’ait été vivement frappé, ces dernières années, par la lamentable situation dans laquelle sont tombées les îles Saint-Pierre et Miquelon. Nous assistons à une véritable déchéance économique de cette vieille colonie autrefois si prospère.

Lire la suite

1911 – La Dépêche coloniale illustrée

    La Dépêche coloniale ILLUSTRÉE


    30 avril 1911 (Onzième année) N° 8 DIRECTEUR Bureau : 19 Rue Saint-Georges, Paris
    Presse télégraphique: Deponiale – Paris J.-Paul TROUILLET Téléphone 157-47
    Code Français : AZ

    St-Pierre et Miquelon

    Introduction
    Cet hiver, le Parlement a eu à s’occuper longuement de cette vieille, mais précieuse, quoique minuscule colonie. Les lecteurs de notre édition quotidienne n’ont pas encore oublié avec quelle ardeur nous avons combattu pour obtenir que la décadence de ces îles à morues ne soit pas irrémédiable. Si nous n’avons pas remporté le …

    Lire la suite

    1872 – Le naufrage du Hebe

    Les éphémérides indiquent que le 24 décembre 1872, la goélette Hébé fit naufrage sur la côte ouest de Langlade. Selon les archives consulaires, c’est dans la nuit du 23 que le navire se jeta sur les côtes en pleine tempête de neige. Le navire fut poussé sur les plages de sable sans causer des grands dommages à la coque, mais l’équipage dut rester à bord pendant 48 heures avant de pouvoir descendre. L’équipage et les passagers furent tous rescapés par les autorités présentes à Langlade et furent acheminés vers Saint-Pierre le 3 janvier suivant.Le navire ne put résister longtemps et …
    Lire la suite

    1867, 1874 – Le naufrage du Laura A. Dodds de Gloucester

    15 décembre 1867 – 30 janvier 1874

    Dans les éphémérides de Saint-Pierre et Miquelon, Emile Sasco nota qu’en 1867 la « goélette anglaise Laura-ad-Cord fit naufrage dans l’Anse à Rodrigue. » De nouveau, il s’agit non pas d’un navire de sa majesté britannique mais de la goélette américaine Laura A Dodd. Le rapport consulaire, rédigé à la fin du même mois, indique que ce navire faisait route vers la baie de Fortune depuis Gloucester dans le Massachusetts. Le navire fut poussé par un vent violent vers le rivage du port après avoir lâché son ancre. Son capitaine David Malanson, l’équipage

    Lire la suite

    1865 – La mésaventure du Linda de Plymouth

    Je vous invite cette semaine à lire le procès-verbal du capitaine Salomon rédigé sur le Banquereau. Versé au dossier de la goélette américaine Linda de Plymouth par le Consulat américain, ce document illustre très bien la dure réalité des bancs. Sauver un navire et des naufragés restait en tout temps une priorité absolue, mais néanmoins une décision qui avait des conséquences financières et logistiques très difficiles.

    « Monsieur le Commissaire de l’Inscription Maritime de Saint-Pierre de Terre-Neuve

    Rapport du Capitaine E. Salomon du Navire Marie Eugénie Elizabeth de Saint Servan, Armateur Mrs V Le Somellic (?) et fils.

    Monsieur le …

    Lire la suite

    1863 – Le naufrage de la goélette Arnon

    Sur la carte des naufrages publiée par l’IGN, il est indiqué que la goélette « Arnou » s’échoua au Cap Blanc de Miquelon le 8 juin 1863, les Éphémérides ont aussi enregistré ce naufrage mais attribuent une nationalité anglaise au bâtiment.

    Grâce aux archives de l’Agence Commerciale des États-Unis à Saint-Pierre il est possible de compléter le dossier des naufrages de notre Archipel, voici ce que révèlent les microfiches du département d’état américain au sujet de cette géolette :

    L’Arnon était commandée par le capitaine F. H. Small et appartenait à P Townsend de Boston conjointement avec d’autres intéressés à …

    Lire la suite

    Social Widgets powered by AB-WebLog.com.