16xx – Le havre de Lizardie : l’Anse à Ravenel ou Petit-Havre?

Le Havre de Lisardie / Lissardie / Lizardy : Anse à Ravenel ou Petit-Havre ?

Le recensement de 1691 : Lissardie

Lors du recensement effectué en 1671, on retrouve des lieux parfaitement connus comme Plaisance, Saint-Pierre, la Baie de Fortune, Havre Bertrand, mais quel est donc ce lieu curieux dénommé Lissardie où se trouvent deux hommes et une femme ? Il semblerait qu’il s’agisse d’un lieu-dit situé sur l’île de Saint-Pierre, sans lien avec le Barachois.

Les habitants à Lissardie en 1691 sont Nicolas Blondel, Guillaume Carmel marié avec Anne Cormer.

Le Havre de Lizardie dans la cartographie de 1695.

Lire la suite

169x – Plan du port de la Colonie Sc 91 438

Le document intitulé Plan du port de la Colonie de l’Isle de St Pierre Située dans l’Amérique Septentrionnalle que la Bibliothèque Nationale de France a catalogué Sc 91 438 est un curieux plan du port de Saint-Pierre. Sans date et d’auteur inconnu il est néanmoins riche en informations sur l’emplacement des diverses habitations et des graves du port de Saint-Pierre vers la fin du XVIIe siècle.

Voir cette carte sur le site Gallica.BNF.fr

  • Partie de L’Isle : Saint-Pierre.
  • Cap à l’aigle : Cap à l’Aigle.
  • Rade : la Rade.
  • Canal du Nord-est : Passe du Nord-Ouest.
  • Grave de l’Amiral :
Lire la suite

1662 – Assemblée générale d’armateurs malouins

En 1662, le premier document faisant état d’une quelconque microtoponymie locale est une liste des havres de pêche de la côte du Chapeau Rouge établie lors d’une assemblée générale des armateurs malouins[a]. Le règlement ainsi formulé fut entériné par le Parlement de Bretagne.

  • Galay : graves de galets. De l’ancien français, Gal[i].
  • Barachoua : Barachois. Terme d’origine basque.
  • isle aux Groiseilles[ii] (Grouesilles[iii]) : Ile aux Marins. Du patois normand groiselle, groseille à maquereau[iv]. Confusion possible entre les groseilles à maquereau et la plate bière, les framboises ou une autre baie
Lire la suite

1915 – La Croix – La Presse et nos Contingents

La Presse et nos Contingents

Les marins de SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON à Cherbourg. Il y a un mois, les mobilisés de Saint-Pierre-et-Miquelon, les hommes valides de vingt à quarante-deux ans, débarquaient au havre, au nombre de plusieurs centaines.

Ils étaient préparés « au grand départ » par une retraite pieusement suivie et couronnée par la communion de tous; dans les trois îles, la veille de l’embarquement, des chants patriotiques retentirent sous les voûtes des églises, pavoisées aux couleurs du Pape, de la France et des alliés.

Pas un ne manquait à l’appel. Ils auraient pu, cependant faire observer que leur présence était …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.