Recherche de livres consacrés à l’histoire de Saint-Pierre et Miquelon

Chers amis de l’histoire de l’archipel, voulez-vous étoffer votre bibliothèque ? Grâce au service AbeBooks.fr vous pouvez effectuer une recherche approfondie auprès d’un très grand nombre de libraires. Vous pourrez ainsi trouver des livres rares et moins rares consacrés à l’histoire des îles Saint-Pierre et Miquelon. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples.

Exemples de livres anciens en lien avec l’histoire des îles Saint-Pierre et Miquelon

Lire la suite

Souverains ayant régné sur les îles Saint-Pierre et Miquelon

File210Si l’on considère que la présence de pêcheurs français à Terre-Neuve est établie depuis le début du 16e siècle, nous pouvons donc considérer Louis XII [1498 – 1515] comme le premier souverain des français présents dans la région. S’il n’existe aucun texte connu étayant cette présence de manière définitive, nous devons donc considérer François Ier [1515 – 1547] comme étant le premier monarque des Français présents dans notre archipel.

Aucune prise de possession n’ayant été opérée par Jacques Cartier, malgré les nombreux textes modernes qui l’affirment sans preuve, les îles ont été fréquentées par des pêcheurs de France et …

Lire la suite

1901 – Une drôle d’histoire par Maurice Caperon.

Une drôle d’histoire par Maurice Caperon. [pdf]

Publié dans le « Bulletin SPM » à partir du numéro 47 de décembre 1980.
Un exemplaire de cette « Drôle d’histoire » 2e édition, Impr. du Gouvernement, 103 p. se trouve à l’Arche : CAPERON M., 1901, Une drôle d’histoire. 2ème édit. Impr. du Gouvernement 103 p.. [BMSP] – {Arche}.…

Lire la suite

179x – La Révolution française aux îles

La Révolution française aux îles Saint-Pierre et Miquelon

Histoire des colonies françaises

Ch. De La Roncière, Joannès Tramond, Émile Lauvrière.

L’administration de Saint-Pierre avait été rétablie en 1783 sur les bases d’avant guerre […] Les fonctions de gouverneur et d’ordonnateur furent supprimés et l’autorité supérieure dévolue au commandant de nos forces maritimes en Amérique, dont le port d’attache était à Saint-Domingue. En son absence l’autorité serait déléguée au commandant de la petite garnison laissée dans les deux îles, qui fut réduite à soixante hommes.

Ce commandant, qui remplit en fait les fonctions de gouverneur, fut jusqu’en 1793 un nommé Danseville, …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.