1903 – Discours de monseigneur Touchet pour de la reconstruction de l’église de Saint-Pierre

Discours prononcé le 13 décembre 1903, en l’église Saint-Philippe-du-Roule, par S. G. monseigneur Touchet, en faveur de la reconstruction de l’église de Saint-Pierre de Terre-Neuve.

Touchet, Stanislas Xavier, 1848-1926

Aujourd’hui, en cette chaire, m’adressant à vous, je suis un avocat, Etant avocat, j e plaide assurément contre quelqu’un et pour quelqu’un ; a moins que ce ne soit- contre quelque chose et pour quelque chose.

Et c’est tout fait cela. Je plaide contre un adversaire, de résistance variable; très égoïste souvent, très débonnaire quelquefois; énorme quelquefois, mince serment; un adversaire que plusieurs ne connaissent pas a tond, mais que moi …

Lire la suite

1898 – Les Chasseurs d’épaves, par Georges Price

Note: chapitre extrait d’un roman de Georges Price (Ferdinand-Gustave Petitpierre)

A SAINT-PIERRE

Le canot à vapeur continua à remorquer le Scavenger pendant deux heures, pour le mettre définitivement à l’abri du lac de pétrole enflammé. A peine hors de danger, sir Owen songea à l’accomplissement complet de la mission qu’il s’était donné. Bien que le James-Buttler fût aux trois quarts détruit par l’incendie, les flammes devaient nécessairement s’éteindre au moment où elles atteindraient la flottaison, et le navire américain deviendrait alors une épave d’autant plus dangereuse que ses flancs recèleraient un feu invisible. Aussi le commandant du Scavenger voulut-il assurer …

Lire la suite

1887 – Nos petites Colonies, Amériques : Saint-Pierre-et-Miquelon

Nos petites Colonies
Hue, Fernand (1846-1895) et Haurigot, Georges
Éditeur : H. Lecène et H. Oudin (Paris)
Date d’édition : 1887

Amériques : Saint-Pierre-et-Miquelon

CHAPITRE I.
Aspect général. — Situation. —Topographie. — Climat. — La  neige. — Le poudrin. — Sifflets de brume. — Le chant des  Sirènes. — La Vache. — Aurores boréales. — Les jardins. —  Les fermes. — La sapinette. — Un remède contre les  rhumatismes. — La cueillette.

petitescolonies4Sans le voisinage des bancs de Terre-Neuve, Saint-Pierre et Miquelon ne seraient que des îlots sans  nom, indiqués seulement sur les cartes marines pour  prémunir les navigateurs contre …

Lire la suite

La pêche maritime en Labourd: survol historique

La pêche maritime en Labourd: survol historique

La pesca en el País Vasco. [Monográfico] Itsas. Revista de Estudios Marítimos del País Vasco, 1996, núm 3. pp. 153-162| 1996 – Goyhenetch, Manex

Extrait.

La pêche à la morue, quant à elle, avait été relancée, au début du XIXe siècle, une fois la paix revenue en 1814. Mais elle souffrait du manque d’équipages qualifiés, expérimentés, d’officiers brevetés. Et, à partir de 1830, les primes du gouvernement pour la pêche à la morue diminuèrent. Malgré les plans de relance des Armateurs de Saint-Jean-de-Luz (Récur, Pagès) et de Bayonne (Dasconaguerre, Basterreche, Goyetche, Doyambere), …

Lire la suite

Gilbert de Bournat : brève étude de sa correspondance d’avant-guerre [2/6]

Ceci est le deuxième texte d’une série de six articles, consacré à l’ancien gouverneur des îles Saint-Pierre et Miquelon.

La lecture des quelques esquisses de lettres privées restées dans les papiers personnels du comte nous révèle les préoccupations d’un administrateur dévoué. Ainsi en témoignent deux lettres adressées à ses parents en 1938 et 1939.

Dans la première, datée du 14 mai 38, adressée à sa mère, Gilbert de Bournat expose brièvement les difficultés de sa tâche et son propre dévouement :

« Je (illisible) comme une brute pour essayer d’améliorer au moins légèrement la situation d’un pays où la vie

Lire la suite

L’Eglise Catholique aux Iles Saint-Pierre et Miquelon

Histoire succinte de la présence Catholique dans les îles

Il est très probable que les premiers marins et pêcheurs Bretons, Basques, Normands et autres qui ont fréquenté Saint-Pierre au XVIe siècle étaient accompagnés de religieux.

En 1687, un recensement indique la présence d’une « Eglise », sans doute une chapelle qui fut construite par les armateurs malouins qui fréquentaient alors Saint-Pierre. Des cartes de la fin du XVIIe indiquent la présence de plusieurs chapelles, une à l’emplacement de l’actuelle ville de Saint-Pierre, et une autre sur la propriété du Sieur de Belleorme.…

Lire la suite

1919 – 1936 – La CIBC aux îles Saint-Pierre et Miquelon

Au hasard des ses connaissances, on découvre parfois des sources peu connues sur l’histoire de notre archipel. Pour avoir dit en passant à une amie fraîchement arrivée aux archives de la Canadian Imperial Bank of Commerce, qu’il s’agissait-là d’une banque qui avait eu un temps pignon sur rue à Saint-Pierre, j’ai eu droit quelques jours plus tard à la livraison d’un dossier exceptionnel !

Je vous rassure tout de suite, chers lecteurs, il ne s’agit pas des relevés de comptes tenus par les clients de 1920, mais des parcelles d’histoire bien plus intéressantes ! Fondée en 1867, date de la …

Lire la suite

1994 – Rencontre avec Mgr François Maurer

Rencontre avec Mgr François Maurer
Le bulletin Snop no 945 – 8 juillet 1994

Mgr François Maurer, Vicaire apostolique de St Pierre-et-Miquelon, présente son diocèse, son histoire et les défis qu’il doit relever, compte tenu de la pauvreté des moyens disponibles.

Monseigneur, pourriez-vous présenter votre diocèse?

Mon diocèse est en vérité un Vicariat apostolique. L’éloignement de la Métropole, l’environnement anglais de l’île proche de Terre-Neuve, les quinze cents kilomètres qui nous séparent du Québec, mais plus encore la durée du trajet pour s’y rendre, car il n’y a pas de vol direct, ces raisons et d’autres encore nous maintiendront toujours …

Lire la suite

1996 – Présentation de Georges Poulet, Académie des Sciences d’Outre-Mer

Présentation de M Georges Poulet à l’Académie des Sciences d’Outre-Mer en 1996.

« Et vous serez parée pour le vent Saint-Pierre et Miquelon ne sont pas des îles la montagne et la mer … qui meurent. Ce sont des îles qui n’ont jamais cessé de survivre ». (Chateaubriand, Mémoires d’Outre-Tombe, J. Y. RIBAULT)

SAINT-PIERRE ET MIQUELON

L’Archipel inconnu.

En 1969, me trouvant en République du TCHAD, en qualité de Chef de la Mission d’Aide et de Coopération, je me rendis avec mon épouse dans la réserve de WAZA, située de l’autre côté du Chari, en territoire camerounais.

Au poste frontière, …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.