1545 – Jean Alfonse

« Le cap de Saincte-Maric et les isles  de Sainct Pierre sont l’est suest et ouest nordouest. Et  y a, en la traverse, quarente et six lieues. Et quant vous partirez du cap de Ratz, sept ou huyt lieues en la mer,  irez, à ouest norouest, quérir les isles de Sainct-Pierre,  pour raison que alentour du cap, et au long la coste, y  a des rochiers qui boutent loing en la mer et sont dangereux. Et du cap de Ratz jusques aux isles de Sainct-Pierre y a quarente lieues. Et si vous vouliez aller par le destroict des Bretons, passerez bort …

Lire la suite

1524 – Jean de Verrazane (Giovanni da Verrazano)

Nous partîmes en suivant le littoral dans la direction du nord-est. Toute cette côte était plus belle, plus accessible et dépourvue de forêts. A l’intérieur, il y avait de hautes montagnes qui allaient en décroissant vers le rivage.

Après avoir navigué entre le Subsolain (vent d’est) et l’Aquilon (vend du nord, nord-est) pendant cent cinquante lieues, nous approchâmes de cette terre que découvrirent jadis les Bretons et qui se trouve par 50o.

Ayant épuisé toutes les ressources du bord ainsi que nos vivres et découvert plus de sept cent lieues de terres nouvelles, nous nous ravitaillâmes en eau et en …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.