L’année 1816 à travers les Éphémérides

FÉVRIER

17 février 1816 – M. l’abbé Geiliani est désigné comme curé aux îles Saint-Pierre et Miquelon. Le ministre avise le commandant Bourrilhon que cet ecclésiastique s’embarquera avec le personnel administratif, à Saint-Servan, sur l’un des bâtiments composant l’expédition chargée de reprendre possession de la colonie. Source : éphémérides de St-Pierre et Miquelon. Impr. du gouvernement, St-Pierre. SASCO, E. & J. LEHUENEN, 1970.

20 février 1816 – Le ministre attire l’attention du commandant Bourrilhon, en instance de départ à Saint-Malo, sur le règlement du 3 Mars 1803, relatif à la police de la pêche à Saint-Pierre et Miquelon, notamment sur …

Lire la suite

Le baron Raoul de Beaudéan

UN COMMANDANT CÉLÈBRE DE LA COMPAGNIE GÉNÉRALE TRANSATLANTIQUE

UN DESCENDANT DE SAINT PIERRAIS PEU CONNU A SAINT PIERRE

Fils et petit-fils d’officiers de marine le baron Alphonse Paul de Beaudéan , né en 1857 à Toulon, est devenu pharmacien à 25 ans et a logiquement opté pour la pharmacie de marine .

C’est en qualité de pharmacien de marine 2ème classe qu’il a été affecté à l’hôpital maritime de Saint Pierre en 1882.…

Lire la suite

Cartographie et toponymie : L’Hermite

L’Hermite

CARTE D’UNE PARTIE DE lisle de st pierre. Sc91 441. Bibliothèque Nationale, Paris.

lhermitte-carte

Le Major, Jacques L’Hermite est né en 1670 en Normandie. Il fera carrière dans le régiment du Prince de Galles en Irlande en 1690 et 1691. A Plaisance, il est ingénieur militaire sous les ordres du gouverneur Brouillan. Lors de l’abandon de Plaisance, il se rendra le premier à l’Ile Royale (Cap Breton) en 1714 pour préparer le futur poste de Louisbourg. En 1716, de retour à l’Ile Royale, il dirigera une expédition à l’Ile du Sable. Il lèvera quelques plans de Louisbourg et de Port …

Lire la suite

Cartographie et toponymie : Simon de Belleorme

Simon de Belleorme [BNF]

belleorme

En 1694 Brouillan, gouverneur de Plaisance, nomme un commandant à Saint-Pierre. Après avoir pensé nommer le baron de Lahontan, il change brusquement d’avis en y nommant un propriétaire important d’origine malouine, Simon de Belleorme[i]. Ce dernier ne semble pas avoir assumé ses fonctions avec modestie car très vite il s’attribuera des titres exagérés comme « Commandant pour le Roi dans les isles de Saint Pierre ou lieux adjacents », voire « lieutenant-gouverneur à la coste de Chapeau Rouge ». Propriétaire de plusieurs habitations à Saint-Pierre entre 1690 et 1705, il employait plus de 80 hommes. L’étendue …

Lire la suite

1887 – Nos petites Colonies, Amériques : Saint-Pierre-et-Miquelon

Nos petites Colonies
Hue, Fernand (1846-1895) et Haurigot, Georges
Éditeur : H. Lecène et H. Oudin (Paris)
Date d’édition : 1887

Amériques : Saint-Pierre-et-Miquelon

CHAPITRE I.
Aspect général. — Situation. —Topographie. — Climat. — La  neige. — Le poudrin. — Sifflets de brume. — Le chant des  Sirènes. — La Vache. — Aurores boréales. — Les jardins. —  Les fermes. — La sapinette. — Un remède contre les  rhumatismes. — La cueillette.

petitescolonies4Sans le voisinage des bancs de Terre-Neuve, Saint-Pierre et Miquelon ne seraient que des îlots sans  nom, indiqués seulement sur les cartes marines pour  prémunir les navigateurs contre …

Lire la suite

1905 – Naufrage des Cousins Réunis

Les articles ci-dessous concernent la disparition du navire les Cousins Réunis le 3 mars 1905 au large de Saint-Pierre et Miquelon. Ce naufrage n’est pas recensé dans les éphémérides de l’archipel, cependant elle concerne une goélette de l’armement Légasse.  Cette tragédie à fait l’objet de nombreux articles dans le journal socialiste l’Humanité qui a relayé les divers procès qui ont opposé journalistes français et l’armateur Louis Légasse.…

Lire la suite

Gilbert de Bournat : ses activités d’après guerre [4/6]

Ceci est le quatrième texte d’une série de six articles, consacré à l’ancien gouverneur des îles Saint-Pierre et Miquelon.

Dès l’après guerre, il devint alors membre actif d’un groupe nommé « Association des amis de Saint-Pierre-et-Miquelon » dont le siège social se trouvait à Paris. Cette association fut présidée par Michel Geistdoerfer, ancien délégué de Saint-Pierre et Miquelon au Conseil Supérieur de la France d’Outre-mer. On retrouvait  aussi au bureau du Conseil d’Administration de l’Association un certain Jean Burollaud, directeur et fondateur du journal l’Expansion française.…

Lire la suite

1816 – Familles rapatriées par La Caravane

Éphémérides de Saint-Pierre et Miquelon

  • 24/04/1816 Départ de Brest pour Saint-Pierre et Miquelon avec partie des déportés, de matériaux de construction et approvisionnements, de la flûte ‘La Caravane’, des goélettes ‘Aminthe’, ‘La Brestoise’ et ‘La Miquelonnaise’. ‘La Caravane’ a en outre à son bord, 49 ouvriers d’artillerie commandés par le lieutenant Bertot pour la construction des immeubles du gouvernement et qui formeront en outre la garnison.
  • 27/05/1816 Arrivée à Saint-Pierre de la flûte la ‘Caravane’ avec une partie des anciens habitants déportés par les anglais en 1793.
  • Note : navire naufragé le 22 octobre 1817 à la Martinique, Commandé par
Lire la suite

Cartographie et toponymie de l’archipel

Vous retrouverez désormais sur le GrandColombier une série d’articles inédits consacrés à la cartographie et la toponymie des îles entre 1579 et 1824. Ces toponymes sont tirés d’un travail inachevé consacré à la cartographie des îles de Saint-Pierre et Miquelon réalisé entre 1995 et 1999. Ces données pouvant servir aux travaux d’autres chercheurs, elles sont  publiées dénuées d’interprétation, d’éléments biographiques ou d’explications historiques.

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.