1796 – La destruction de Saint-Pierre par l’Amiral Joseph de Richery

BIOGRAPHIE UNIVERSELLE,
ANCIENNE ET MODERNE, 1824

RICHERY ( JOSEPH DE ), naquit à Alonï ( Basses-Alpes ) le i3 septembre 1757. Ses parents, qui le destinaient à la marine, le firent embarquer di’s l’âge de neuf ans. Il navigua, comme mousse, surdivers bâtiments, jusqu’en 1774 qu’il fut fait élève. Il passa , en 1777, en qualité de garde du pavillon, sur le vaisseau le Fantasque. Nommé enseigne, l’année suivante, il fut embarqué sur l’Hector, avec lequel il fit la campagne de l’Amérique-Septentrionale : il se distingua d’une manière particulière à l’attaque de Ncwport , en détournant les brûlots que les …

Lire la suite

1994 – Rencontre avec Mgr François Maurer

Rencontre avec Mgr François Maurer
Le bulletin Snop no 945 – 8 juillet 1994

Mgr François Maurer, Vicaire apostolique de St Pierre-et-Miquelon, présente son diocèse, son histoire et les défis qu’il doit relever, compte tenu de la pauvreté des moyens disponibles.

Monseigneur, pourriez-vous présenter votre diocèse?

Mon diocèse est en vérité un Vicariat apostolique. L’éloignement de la Métropole, l’environnement anglais de l’île proche de Terre-Neuve, les quinze cents kilomètres qui nous séparent du Québec, mais plus encore la durée du trajet pour s’y rendre, car il n’y a pas de vol direct, ces raisons et d’autres encore nous maintiendront toujours …

Lire la suite

1996 – Présentation de Georges Poulet, Académie des Sciences d’Outre-Mer

Présentation de M Georges Poulet à l’Académie des Sciences d’Outre-Mer en 1996.

« Et vous serez parée pour le vent Saint-Pierre et Miquelon ne sont pas des îles la montagne et la mer … qui meurent. Ce sont des îles qui n’ont jamais cessé de survivre ». (Chateaubriand, Mémoires d’Outre-Tombe, J. Y. RIBAULT)

SAINT-PIERRE ET MIQUELON

L’Archipel inconnu.

En 1969, me trouvant en République du TCHAD, en qualité de Chef de la Mission d’Aide et de Coopération, je me rendis avec mon épouse dans la réserve de WAZA, située de l’autre côté du Chari, en territoire camerounais.

Au poste frontière, …

Lire la suite

1905 – La pêche à la morue – Le globe trotteur

Il me souvient, lors d’une de mes traversées de l’Atlantique, avoir vu, au moment où le paquebot passait les bancs de Terre-Neuve, quelques naïfs chercher ces bancs du bout de leur lorgnette !! … A peine en passant à cet endroit a-t-on la sensation du tangage et de la brume, et les cris prolongés et lugubres de la sirène déchirant les airs donnent quelque émotion, rappelant le danger, les naufrages et les deuils. Lire la suite [pdf]

Lire la suite

1944 : Saint-Pierre et Miquelon, E. Aubert de la Rüe

Les îles Saint–Pierre et Miquelon ne forment qu’un point sur la carte et cependant leur nom est familier à beaucoup de gens. En les plaçant pendant quelques instants sur le plan de l’actualité, les évènements politiques qui s’y déroulèrent en décembre 1941 leur firent une large publicité. Elles n’avaient néanmoins pas attendu ce moment pour acquérir une certaine renommée. Leur nom évoque pour les uns les brumes et les houles des Bancs de Terre–Neuve, la pêche et l’odeur de la morue, pour les autres, le souvenir de flots de whiskys, de champagnes et de liqueurs à l’époque où Saint–Pierre était …

Lire la suite

1888 – Henri Jacotte, Saint-Pierre et Miquelon

Le Magasin pittoresque / publié sous la direction de M. Édouard Charton. 1833-1938. 1888 (A56,SER2,T6).

LES COLONIES FRANÇAISES.
SAINT-PIERRE ET MIQUELON.

On ne peut songer sans tristesse à l’île de Terre- Neuve, et à cet immense empire du Canada, qui furent la plus ancienne des colonies françaises, puisque la prise de possession de Terre-Neuve eut lieu en 1525, et qui en seraient aujourd’hui la plus prospère. Avec son climat froid et sain et ses terres sans bornes, il n’était pas de contrée où notre race eût mieux pu vivre et s’accroître. Elle s’accroît, en effet, avec une rapidité inouïe, puisque …

Lire la suite

193x : Georges Nestler Tricoche

Georges Nestler Tricoche
Terre-Neuve et alentours
Editions Pierre Roger – 193?
A SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON

CHAPITRE XIV

Saint-Pierre comme le voit le touriste

En parlant de Terre-Neuve, nous avons fait remarquer qu’il se commet constamment des erreurs sous le rapport de la situation de cette île, que nombre de gens, même dans l’Amérique du Nord, considèrent comme faisant partie du Canada. Nous avons été encore plus surpris de constater que, pour bien des Français de la métropole, le status géographique de Saint-Pierre-et-Miquelon est tout aussi nuageux. Fréquemment, des lettres, des colis destinés à cette colonie y arrivent adressés : Saint-Pierre, Saint-Pierre-et-Miquelon (Martinique), …

Lire la suite

1925 : Saint-Pierre et Miquelon

LA NATURE.
Revue des sciences et de leurs applications à l’art et à l’industrie.
13 juin 1925, Masson et Cie, Editeurs, 120 boulevard Saint-Germain Paris.
SAINT-PIERRE ET MIQUELON

Nos petites îles de St-Pierre et Miquelon , simples établissements de pêche, près des Bancs de Terre-Neuve (1) sont en général assez ignorées du public, et même des fins gourmets, qui savent pourtant apprécier une succulente brandade de morue.
Bien modeste assurément la place qu’elles occupent sur la mappemonde, et plus petite encore la mention qui leur revient dans l’histoire des races de l’Amérique Septentrionale.
Si …

Lire la suite

1909 – La ruine des iles Saint-Pierre et Miquelon

CONGRES DES ANCIENNES COLONIES

PARIS. 11-16 OCTOBRE 1909
LA RUINE DES ILES SAINT-PIERRE ET MIQUELON

LES RÉFORMES NÉCESSAIRES — L’AVENIR DE LA COLONIE
Rapport de M. Alcide DELMONT,

Avocat à la Cour d’Appel de Paris, Délégué au Comité Consultatif du Commerce de l’Agriculture et de l’Industrie des Colonies.

Parmi tous ceux qui s’intéressent au développement et à la prospérité de nos colonies, il n’est personne qui n’ait été vivement frappé, ces dernières années, par la lamentable situation dans laquelle sont tombées les îles Saint-Pierre et Miquelon. Nous assistons à une véritable déchéance économique de cette vieille colonie autrefois si prospère.

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.