1989 – La guerre de la morue – Conflit Franco-Français.

Janvier 1989 – Conflit Franco-Français. Les habitants de Saint-Pierre et Miquelon s’opposent à l’arrivée de deux navires usines de Saint-Malo sur la zone de pêche française de Saint-Pierre et Miquelon. Plusieurs pêcheurs et marins de Saint-Pierre et Miquelon occupent les locaux des Affaires maritimes et menacent d’envahir la préfecture si les navires de Saint-Malo ne font pas demi-tour. Les navires concernés sont le Victor-Pleven, la Grande-Hermine et le Joseph-Roty. La situation dans l’archipel est jugée explosive et l’éclatement d’un conflit franco-française amuse les canadiens.

Lire la suite

1937 – Saint-Pierre et Miquelon – Future base aérienne

Dans l’esprit de beaucoup de gens, Saint-Pierre et Miquelon sont de simples îlots rocheux perdus quelque part dans l’extrême nord de l’Atlantique, perpétuellement enveloppés de brume, balayés par les tourmentes, ensevelis sous la neige et bloqués par les glaces durant la plus grande partie de l’année et où vivent misérablement quelques familles de pêcheurs.
La réalité est assez différente et ce petit archipel, tout proche de Terre-Neuve, situé sous une latitude qui est exactement celle de Nantes, a des relations fréquentes et régulières, sinon avec la France, du moins avec le Canada et les États-Unis. Lire la suite [pdf]

Lire la suite

1906 : L’alcoolisme chez nos pêcheurs de haute mer

Le fléau de l’alcoolisme sévit de longue date chez nos pêcheurs de Terre-Neuve et d’Islande : mais les ravages ont pris parmi eux, depuis quelques années, une si regrettable importance, qu’ils ont appelé l’attention publique et semblent à la veille d’exiger une intervention officielle des pouvoirs compétents.

Lire la suite

1880 – Les îles Saint-Pierre et Miquelon, le comte de Premio-Real

LES ILES

SAINT-PIERRE ET MIQUELON

Notes de la conférence donnée à l’Institut Canadien, devant la Société Géographique de Québec, le 29 avril 1880, par Son Excellence le comte de Premio-Real, consul-général d’Espagne

Combien d’hommes est-t-il en Europe, voire en Amérique, parmi ceux mêmes qui ont des prétentions à un certain savoir, combien, dis-je, en est-il, qui ignorent jusqu’au nom de ces trois petites îles perdues sur les côtes de Terre-Neuve, ce colosse dont elles sont les humbles satellites.

Combien de français même à qui leur nom est inconnu, ou dans l’esprit desquels elles n’éveillent qu’une idée vague, presque insaissible, pareille …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.