1969 – Le français parlé aux îles Saint-Pierre et Miquelon (E. Aubert de la Rüe)

Plusieurs années passées tant aux îles Saint-Pierre et Miquelon que dans la province du Québec m’ont permis de constater combien différait le français en usage dans ces deux contrées de l’Amérique du Nord. Saint-Pierrais et Miquelonnais ignorent, en effet, la plupart des archaïsmes des américanismes et surtout des canadianismes, souvent fort pittoresques, des Québécois et n’en ont adopté qu’un nombre très restreint. La langue que parlent nos compatriotes de ce petit archipel, notre plus ancienne colonie tout en étant très proche de celle de la métropole … Lire la suite [pdf] (mis à jour avec nouveau fichier 25/05/2010)…

Lire la suite

1951 : Recherches Géologiques et Minières, E. Aubert de la Rüe

La géologie de ce territoire minuscule est demeurée longtemps très mal connue, d’où l’on concluait
prématurément qu’elle était fort simple. C’est là l’opinion que l’on trouve encore dans la plupart des
publications consacrées à ces îles.
Plusieurs campagnes de recherches, espacées de 1932 à 1941, complétées par une récente reconnaissance
en 1948, m’ont permis d’entreprendre l’étude détaillée de la géologie de Saint-Pierre et Miquelon,
de leur structure et de leur morphologie, tout en dressant l’inventaire de leurs ressources minérales. Ces
recherches m’ont conduit à établir, en 1932, une première esquisse de l’archipel et finalement la carte
géologique du territoire, à …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.