1862 – L’affaire de la goëlette la Créole

Nous l’avons vu dans la chronique précédente, les tensions entre pêcheurs américains et français pouvaient parfois déborder et les incidents pouvaient devenir violents. En 1862, une autre affaire fait déborder le vase. Le Consul américain fera part aux autorités de Washington de la plainte du capitaine Durieux, patron de la Créole suite aux actes survenus le 22 juillet sur le Banquereau.

Le rapport du capitaine Durieux repose encore une fois sur une affaire de lignes et de bouées volées. A cinq heures du matin, les lignes furent posées par son équipage, deux heures à peine plus tard un wary américain …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.