1961 : La question du service militaire à Saint-Pierre et Miquelon

L’Article 98 de la loi du 31 Mars 1928 sur le recrutement de l’Armée dispose que, s’il ne se trouve pas de  corps de troupe à proximité suffisante, les Français résidant dans les Territoires d’Outre-Mer sont dispensés de la présence effective sous les drapeaux. L’arrêté d’application du 19 janvier 1933 a inscrit SAINT–PIERRE ET MIQUELON sur la liste des Territoires où la résidence dispense de l’accomplissement du service actif. Lire la suite …

Lire la suite

1905 – L’arrivée du consul de Grande Bretagne et la fraude américaine

Charles Freeman s’empressa en 1905 a faire connaître les conséquences politiques de l’ouverture d’un Consulat de Grande Bretagne à Saint-Pierre et Miquelon en 1905.

Monsieur Charles Thompson fut donc nommé Consul de Grande Bretagne à Saint-Pierre et Miquelon après avoir assumé un poste semblable en Turquie. Arrivé sur le navire de guerre « Latonia » avec un secrétaire et un commis, sa présence n’était pas du tout souhaitée par la population de l’Archipel, et quand il arriva, il s’avéra que les rumeurs sur motivations du gouvernement de Grande Bretagne allaient bon train.

Le Consul des Etats-Unis fit donc part

Lire la suite

15xx : Histoire basque des îles Saint-Pierre et Miquelon

De quand date la présence basque à Terre-Neuve ?

En dehors de toute légende, nous pouvons affirmer que la présence basque dans les alentours de Terre-Neuve remonte jusqu’aux années 1530 (1), voire 1517 (2). Toute présence basque précédant ces dates n’est pas encore confirmée par les études archéologiques, paléographiques ou cartographiques. En ce qui concerne les îles Saint-Pierre et Miquelon, Jacques Cartier ne mentionne pas de pêcheurs basques dans les îles, mais seulement des marins et navires "tant de France que de Bretaigne". En 1541, Alonzo de Santa Cruz ne fait mention que de pêcheurs irlandais et bretons aux îles …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.