1662 – Assemblée générale d’armateurs malouins

En 1662, le premier document faisant état d’une quelconque microtoponymie locale est une liste des havres de pêche de la côte du Chapeau Rouge établie lors d’une assemblée générale des armateurs malouins[a]. Le règlement ainsi formulé fut entériné par le Parlement de Bretagne.

  • Galay : graves de galets. De l’ancien français, Gal[i].
  • Barachoua : Barachois. Terme d’origine basque.
  • isle aux Groiseilles[ii] (Grouesilles[iii]) : Ile aux Marins. Du patois normand groiselle, groseille à maquereau[iv]. Confusion possible entre les groseilles à maquereau et la plate bière, les framboises ou une autre baie
Lire la suite

Les plantes vasculaires des îles Saint-Pierre et Miquelon

Comme suite logique à l’Esquisse Générale de la Flore Vasculaire des Îles Saint–Pierre et Miquelon
(LE GALLO, 1949) dans laquelle on trouvera toutes indications d’ordre géologique et phytogéographique
concernant le Groupe, il nous a semblé digne d’intérêt de présenter une florule des espèces que l’on est
susceptible de rencontrer dans ce petit archipel voisin de Terre–Neuve [Lire la suite]

Lire la suite

1949 : ESQUISSE GÉNÉRALE DE LA FLORE VASCULAIRE DES ÎLES SAINT–PIERRE ET MIQUELON

ESQUISSE GÉNÉRALE DE LA FLORE VASCULAIRE DES ÎLES SAINT–PIERRE ET MIQUELON SUIVIE D’UN SUPPLÉMENT SUR LES ALGUES MARINES
Par le Père C. Le Gallo, c.s.Sp.

I. Introduction

La présente esquisse sur la flore des îles Saint–Pierre et Miquelon a pour but de faire connaître un archipel qui, à maintes reprises déjà, fit parler de lui dans le passé au sujet de questions bien étrangères à la botanique.

Si, du point de vue politique, le pays est un territoire français, envisagé sous l’angle géographique, il n’est qu’un fragment isolé de la grande île de Terre–Neuve et par là se rattache, comme …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.