Locutions ou Expressions d’Origine Américaine

Locutions ou Expressions d’Origine Américaine
Reprises par les soldats alliés dans le langage de tous les jours

G.I. : (Governement Issue) Soldat américain.
P.X. : Cantine des soldats américains pour les petits objets usuels : papier a lettre, fil, bonbons, et aussi cigarettes. coca cola, etc… souvent ouverte aux soldats alliés.
G.M.C : (Général Motors Corporation) Véhicule de 2,5 T – 90 CV – 3 ponts moteurs. Il équipait toutes les années. Bâché, il pouvait transporter une trentaine d’hommes avec leur équipement. Il en fut fabriqué près d’un million.
Dodge : Sorte de camionnette plus petite que le G.M.C. utilisée …

Lire la suite

1905 – La fraude américaine à Saint-Pierre-et-Miquelon

Charles Freeman, consul américain à Saint-Pierre et Miquelon en 1905, alerta les autorités fédérales de Washington d’une fraude perpetrée par des navires de pêche américains.

Sans pouvoir apporter de preuves, il indiqua que les navires en passage à Saint-Pierre ne venaient plus s’inscrire auprès de son bureau. Cependant deux situations problématiques semblaient lever le voile sur ce traffic illicite vers les Etats-Unis.

Le premier navire, le Mischief de Lynn dans le Massachusetts fut saisi par les autorités de la Nouvelle-Ecosse lors d’une escale forcée : la cargaison ne contenait que des bouteilles d’alcool.

Un autre navire, la goélette Ralph Hodgon

Lire la suite

1905 – L’arrivée du consul de Grande Bretagne et la fraude américaine

Charles Freeman s’empressa en 1905 a faire connaître les conséquences politiques de l’ouverture d’un Consulat de Grande Bretagne à Saint-Pierre et Miquelon en 1905.

Monsieur Charles Thompson fut donc nommé Consul de Grande Bretagne à Saint-Pierre et Miquelon après avoir assumé un poste semblable en Turquie. Arrivé sur le navire de guerre « Latonia » avec un secrétaire et un commis, sa présence n’était pas du tout souhaitée par la population de l’Archipel, et quand il arriva, il s’avéra que les rumeurs sur motivations du gouvernement de Grande Bretagne allaient bon train.

Le Consul des Etats-Unis fit donc part

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.