1689 – Pierre Detcheverry

Cent ans après la parution du routier d’Hoyarçabal, c’est au luzien Detcheverry que revient la tâche de traduire en Basque labourdin ce document. Mis à jour et intitulé « Liburuhauda Ixasoco nabigacionecoa » le routier de Detcheverry fut suivi par une carte en deux exemplaires qui nous sont parvenus grâce aux archives.

  • Colonbia, Colunbia : Grand Colombier
  • Irla berdea : Ile Verte
  • Sen Pierretaco Irlen : Isles de Saint-Pierre
  • Angueleterraco : Langlade
  • Miquelu portuco : Anse de Miquelon
  • Miquetongo : Miquelon
Lire la suite

1579 – Toponymie des textes d’Hoyarçabal

Toponymes recensés dans les textes de Martin de Hoyarçabal.

  • Les Isles de sainct Pierre : Iles Saint-Pierre
  • S. Pierre : Saint-Pierre
  • Colombeire : Grand Colombier
  • Ile Dargentine : Ile Verte?
  • pertuis de Miquetõ : Anse de Miquelon
  • pertuis de Micquelle : Anse de Miquelon
Lire la suite

L’histoire du Grand Colombier

Depuis quelques mois, chasseurs et naturalistes s’opposent sur un projet de réserve naturelle autour de ce grand îlot escarpé. Si le Grand Colombier est aujourd’hui un véritable sanctuaire avec son propre écosystème ainsi qu’un lieu de grande liberté, qu’en est-il de son histoire ?

De fait, le nom Colombier est l’un des plus anciens de l’archipel, plus vieux que ce que nous savons du nom même de Miquelon ! « Et du cap de Ratz jusques aux isles de sainct Pierre y a quarente lieues. Et si vous voullez aller par le destroict des Bretons, passerez a bort du Coulombier

Lire la suite

1497 – 1860 : Cartographie des îles Saint-Pierre et Miquelon

Cartographie des îles Saint-Pierre et Miquelon du XVIe au XIXe siècle: toponymie et représentation variées d’une balise cartographique de la côte atlantique

Présentation donnée le lundi 16 juin 2003 au 20e Congrès International de l’histoire de la cartographie à l’université Harvard, Cambridge. Lire la suite …

Lire la suite

1497 – 1579 : Toponymie ancienne et origine des noms Saint-Pierre, Miquelon et Langlade

Si nous ne devions retenir qu’un élément de l’histoire des îles Saint-Pierre et Miquelon, ce serait la rivalité franco-anglaise. Ce conflit quasi permanent dont la phase la plus violente dura plus de deux siècles a eu pour effet une riche documentation historique et une activité cartographique intense. Cependant, nous  connaissons à présent peu de choses sur l’histoire plus ancienne du territoire, c’est-à-dire avant l’établissement d’une population sédentaire . Or cette période mérite que l’on s’y penche de nouveau afin d’y extraire toutes les données qu’il est encore possible d’en tirer. Lire la suite …

Lire la suite

1579 – Voyages Avantureux, Martin de Hoyarçabal

hoyarcabal« Sçaches que le cap de Breton, & les Isles de S.Pierre gisent est ouest quart de noroest & suest, ya 45. lieues. […] Gisent cap de Breton & le pertuis de Micquetõ est ouest, ya 42 l. […] Gisent le Colombeire de S.Pierre & le pertuis  de Micquelle nort norroest & su suest, ya 7. lieües »

« … il y a 2. autres entrées aux isles de S. Pierre, l’vne est su & l’autre est fort estroit, il y des baches couuertes beaucoup qui sont fort dangereuses, & l’autre est fort large & bõne, & ya force baches …

Lire la suite

15xx : Histoire basque des îles Saint-Pierre et Miquelon

De quand date la présence basque à Terre-Neuve ?

En dehors de toute légende, nous pouvons affirmer que la présence basque dans les alentours de Terre-Neuve remonte jusqu’aux années 1530 (1), voire 1517 (2). Toute présence basque précédant ces dates n’est pas encore confirmée par les études archéologiques, paléographiques ou cartographiques. En ce qui concerne les îles Saint-Pierre et Miquelon, Jacques Cartier ne mentionne pas de pêcheurs basques dans les îles, mais seulement des marins et navires "tant de France que de Bretaigne". En 1541, Alonzo de Santa Cruz ne fait mention que de pêcheurs irlandais et bretons aux îles …

Lire la suite

1677 – Pierre Detcheverry edo Dorre (version française)

Ce livre est destiné à la navigation sur l’océan. Martin de Hoyarçabal l’a écrit en Francais et Pierre Detcheverry ou Dorre l’a traduit en Basque, avec quelques ajouts. A Bayonne dans l’ imprimerie Fauvet du coté des Carmes.

Capitan d’Oyarçabalen

p 99 Saches que les îles de Saint-Pierre sont alignées sur 2 des 4 points cardinaux a l’entrée et il y a 2 modestes îles et c’est un bon endroit pour mouiller et si vous voulez mouiller, mouillez sur le bout à 10 ou 12 brasses.…

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.