1926 – LA PÊCHE AUX ILES SAINT-PIERRE ET MIQUELON

On sait que la principale – on peut dire la seule – richesse de la colonie de Saint-Pierre et Miquelon est constituée par la pêche de la morue. Il en est fait des hécatombes incroyables chaque année, mais elle se sauve par son extraordinaire fécondité, car on a compté dans le ventre des femelles plus de neuf millions d’oeufs. Les lignes servant à les pêcher sont amorcées avec des appâts ou « boëttes » que l’on trouve dans les parages mêmes de l’île : ce sont le bulot, sorte de bigorneau de forte taille, et le capelan, petit poisson à …

Lire la suite

1976 : Accusations

CAVALIER SEUL
Accusations

La télévision anglophone de Toronto accuse la France de favoriser l’indépendance du Québec en envoyant là-bas des dollars par millions et des agents secrets sataniques en forme de députés U.D.R.
Elle accuse également notre pays d’installer à Saint-Pierre-et-Miquelon une énorme base aéronavale équipée d’une puissante station de radio destinée à la propagande subversive.
Elle n’a encore rien dit du mouvement de la Légion étrangère qui, en passant de Corse à Castelnaudary, s’est rapprochée sournoisement des côtes du Canada, mais cela viendra.
Bien entendu, en maintenant cette campagne, la télévision de Toronto croit travailler au maintient de l’unité …

Lire la suite

1888 – Henri Jacotte, Saint-Pierre et Miquelon

Le Magasin pittoresque / publié sous la direction de M. Édouard Charton. 1833-1938. 1888 (A56,SER2,T6).

LES COLONIES FRANÇAISES.
SAINT-PIERRE ET MIQUELON.

On ne peut songer sans tristesse à l’île de Terre- Neuve, et à cet immense empire du Canada, qui furent la plus ancienne des colonies françaises, puisque la prise de possession de Terre-Neuve eut lieu en 1525, et qui en seraient aujourd’hui la plus prospère. Avec son climat froid et sain et ses terres sans bornes, il n’était pas de contrée où notre race eût mieux pu vivre et s’accroître. Elle s’accroît, en effet, avec une rapidité inouïe, puisque …

Lire la suite

193x : Georges Nestler Tricoche

Georges Nestler Tricoche
Terre-Neuve et alentours
Editions Pierre Roger – 193?
A SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON

CHAPITRE XIV

Saint-Pierre comme le voit le touriste

En parlant de Terre-Neuve, nous avons fait remarquer qu’il se commet constamment des erreurs sous le rapport de la situation de cette île, que nombre de gens, même dans l’Amérique du Nord, considèrent comme faisant partie du Canada. Nous avons été encore plus surpris de constater que, pour bien des Français de la métropole, le status géographique de Saint-Pierre-et-Miquelon est tout aussi nuageux. Fréquemment, des lettres, des colis destinés à cette colonie y arrivent adressés : Saint-Pierre, Saint-Pierre-et-Miquelon (Martinique), …

Lire la suite

1936 : L’encyclopédie Coloniale et Maritime

L’encyclopédie Coloniale et Maritime

CHAPITRE V
Les Iles Saint-Pierre et Miquelon

S’il est loin d’être démontré que les Français furent les découvreurs de Terre-Neuve, il est en revanche certain que dès le début du XVIe siècle nos pêcheurs français ont fréquenté ces parages. Et quand Jacques Cartier, en 1535, reconnut les îles Saint-Pierre, il y trouva plusieurs navires  » tant de France que de Bretagne ». Vers 1604, nos pêcheurs fondèrent leurs premiers établissements sédentaires. Si la cession de Terre-Neuve à l’Angleterre par le traité d’Utrecht (1713) entraîna pour nous la perte de Saint-Pierre et Miquelon, le traité, de Paris …

Lire la suite

1909 – La ruine des iles Saint-Pierre et Miquelon

CONGRES DES ANCIENNES COLONIES

PARIS. 11-16 OCTOBRE 1909
LA RUINE DES ILES SAINT-PIERRE ET MIQUELON

LES RÉFORMES NÉCESSAIRES — L’AVENIR DE LA COLONIE
Rapport de M. Alcide DELMONT,

Avocat à la Cour d’Appel de Paris, Délégué au Comité Consultatif du Commerce de l’Agriculture et de l’Industrie des Colonies.

Parmi tous ceux qui s’intéressent au développement et à la prospérité de nos colonies, il n’est personne qui n’ait été vivement frappé, ces dernières années, par la lamentable situation dans laquelle sont tombées les îles Saint-Pierre et Miquelon. Nous assistons à une véritable déchéance économique de cette vieille colonie autrefois si prospère.

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.