L’Eglise Catholique aux Iles Saint-Pierre et Miquelon

Histoire succinte de la présence Catholique dans les îles

Il est très probable que les premiers marins et pêcheurs Bretons, Basques, Normands et autres qui ont fréquenté Saint-Pierre au XVIe siècle étaient accompagnés de religieux.

En 1687, un recensement indique la présence d’une « Eglise », sans doute une chapelle qui fut construite par les armateurs malouins qui fréquentaient alors Saint-Pierre. Des cartes de la fin du XVIIe indiquent la présence de plusieurs chapelles, une à l’emplacement de l’actuelle ville de Saint-Pierre, et une autre sur la propriété du Sieur de Belleorme.…

Lire la suite

1911 – Etablissement des Récollets en l’île de Terre-Neuve.

Etablissement des Récollets de la province de Saint-Denis à Plaisance en l’île de Terre-Neuve. 1689
Par Hugolin, 1911

Outre Plaisance, il y avait alors huit autres établissements français sur la côte ; le recensement de Terre-Neuve de 1691 les énumère avec le chiffre de leur population respective; ce sont: Pointe-Verte, Petit Plaisance, Iles Saint-Pierre, Lissardie, Baie de Fortune, Grand Banc, Havre Bertrand, l’Hermitage. La population totale en tout et partout n’était en 1691 que de 48 hommes, 27 femmes et 75 enfants, y compris Plaisance; ce dernier endroit à lui seul comptait en 1691, 17 hommes, 14 femmes, 55 enfants …

Lire la suite

1690 – Antoine Parat

« Il y a l’isle de St-Pierre éloignée de 4 à 5 lieues de la grande terre et de Plaisance 50 laquelle a un fort bon port où l’on peut faire un fort pour la seurté des habitants de l’isle de Grouezelle qui défendroit l’entrée et mettroit à couvert 12 à 15 habitants qui vaudroient mieux que Plaisance, le poisson y estant d’ordinaire en plus grande abondance. 12 à 15 navires dans le temps de paix y vont faire la pesche et c’est le lieu où les Malouins et les Granvillois négocient et font pesche […] Il y a aussy …

Lire la suite

1863 – Le naufrage de la goélette Arnon

Sur la carte des naufrages publiée par l’IGN, il est indiqué que la goélette « Arnou » s’échoua au Cap Blanc de Miquelon le 8 juin 1863, les Éphémérides ont aussi enregistré ce naufrage mais attribuent une nationalité anglaise au bâtiment.

Grâce aux archives de l’Agence Commerciale des États-Unis à Saint-Pierre il est possible de compléter le dossier des naufrages de notre Archipel, voici ce que révèlent les microfiches du département d’état américain au sujet de cette géolette :

L’Arnon était commandée par le capitaine F. H. Small et appartenait à P Townsend de Boston conjointement avec d’autres intéressés à …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.