1905 – La fraude américaine à Saint-Pierre-et-Miquelon

Charles Freeman, consul américain à Saint-Pierre et Miquelon en 1905, alerta les autorités fédérales de Washington d’une fraude perpetrée par des navires de pêche américains.

Sans pouvoir apporter de preuves, il indiqua que les navires en passage à Saint-Pierre ne venaient plus s’inscrire auprès de son bureau. Cependant deux situations problématiques semblaient lever le voile sur ce traffic illicite vers les Etats-Unis.

Le premier navire, le Mischief de Lynn dans le Massachusetts fut saisi par les autorités de la Nouvelle-Ecosse lors d’une escale forcée : la cargaison ne contenait que des bouteilles d’alcool.

Un autre navire, la goélette Ralph Hodgon

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.