Ephémérides du 11 août 1824

Coup de vent de l’E.N.E. puis du N.O. Pour éviter d’être jeté à côte et de périr avec son équipage, M. Harisbour, de Sare ( B. P. ), second capitaine du navire ‘Mademoiselle de France’ mouillé en rade, voyant à 1 heure de l’après-midi, le vent sauter au Nord-Ouest, en foudre, et son bâtiment dériver sur l’Ile-aux-Chiens, coupe son câble et, avec son petit foc, le fait abattre dans la direction de la passe du S.E., manœuvre hardie, au dire des connaisseurs. A sept reprises différentes le navire disparaît sous les flots, 7 fois de suite il reparaît, la mer déferlant au-dessus de ses hunes. Enfin il parvient à gagner la haute mer et rentre le lendemain en rade.


Source : éphémérides de St-Pierre et Miquelon. Impr. du gouvernement, St-Pierre. SASCO, E. & J. LEHUENEN, 1970.

Marc Albert Cormier

Marc Albert Cormier est originaire des îles Saint-Pierre et Miquelon. Passionné par l'histoire de son archipel natal, il a consacré d'importants moyens à la mise sur pied de ce projet d'encyclopédie virtuelle et historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.