Un Saint-Pierrais-Miquelonnais, soldat de l’Empire

Antoine BRUEL, fils de Jean-Antoine BRUEL, est né le 19 décembre 1789 aux îles Saint-Pierre et Miquelon dans l’Amérique Septentrionale. Pourtant la famille BRUEL n’a laissé aucune trace dans les archives locales connues : aucun recensement ne retient ce patronyme.

 

Matricule 2759, mesurant 1m66, le visage ovale, les yeux gris, le nez gros, la bouche moyenne et le menton rond, sans marques particulières, Antoine BRUEL arrive au 141e régiment d’infanterie de ligne en 1813. Enrôlé volontaire en 1807 dans la compagnie de réserve en qualité de sergent major, il participera à la campagne d’Allemagne et mourra au front lors de la bataille de Lützen le 2 mai 1813, lors du retour de l’armée après le désastre de la campagne de Russie. Cette bataille aura entrainé dans la mort 2757 Français dont ce natif de l’archipel.

Pendant la durée des guerres napoléoniennes, l’archipel restera aux mains des Britanniques, la population française qui s’y trouvait avant la déportation de 1793-1794 était dans une situation précaire dans les villes portuaires de la façade atlantique de France. Parmi ceux-ci, il y avait un futur soldat de l’Empire. Antoine BRUEL et sa famille n’ayant laissé aucune trace dans nos archives locales, il est temps de réparer cet oubli.

  • Matricule :     2759
  • Nom :  BRUEL
  • Prénoms : Antoine
  • Prénoms père : Jean Antoine
  • Lieu de naissance :     St Pierre et Miquelon
  • Département de naissance :  Amérique Septentrionale
  • Date de naissance :    19 décembre 1789
  • Cote / Source : SHD/GR 21 YC 932
  • Note : 141e régiment d’infanterie de ligne, formation au 14 février 1813 (matricules 1 à 3000)
  • Numéro de page : 464
  • Numéro d’ordre : 526341

Grand Colombier

Le GrandColombier.com est un site recensant tout document historique ayant un lien avec les îles Saint-Pierre-et-Miquelon : traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides. Le site est dirigé par Marc A. Cormier.

Une pensée sur “Un Saint-Pierrais-Miquelonnais, soldat de l’Empire

  • décembre 17, 2018 à 10:07
    Permalink

    Oui « Il est temps de réparer cet oubli »
    Il est question de reprendre toutes les plaques figurant sur le monument aux morts de St- Pierre . Une occasion inespérée de les compléter par une plaque pour le(s) soldat(s) de l’empire ?
    Dans le genre Francis Collin vient de rejoindre le monument de l’Ile aux Chiens cent ans après sa mort.
    Autres références: Michel Poirier Les Acadiens aux….. page 41 page 512 page 513…..
    Musée de l’Arche: un petit arbre généalogique de Bruel antoine

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.