1884 – Élection d’un Délégué : résultats électoraux

ÉLECTION D’UN DÉLÉGUÉ AU CONSEIL SUPÉRIEUR  DES COLONIES,

Opérations électorales du – 17 février 1884.
Recensement général des votes fait en Conseil d’administration (séance du 22 février 1884). –

1e Tour de scrutin
Electeurs inscrits                 1.169
1/4 des inscrits                     293
Votants                                  908
Majorité absolue                  455

Sans résultat.

Nombre de suffrages obtenus par les candidats, savoir : –

Lecharpentier                                             327 voix.
Louis Duluc, dit Louis Henrique.            291
Paturel                                                          216
Tranchevent                                                71


Un 2° tour de scrutin est nécessaire pour procéder à l’élection, à la majorité relative, du délégué au Conseil supérieur des colonies

ÉLECTION D’UN DÉLÉGUÉ AU CONSEIL SUPÉRIEUR  DES COLONIES,

Lire la suite

1884 – Élection d’un Délégué : M Paturel

L’Administration a reçu de MM. Paturel, H. Lecharpentier, Duluc dit Louis Henrique et A. Tranchevent, candidats à la délégation près le Conseil supérieur des Colonies, les professions de foi suivantes, qu’elle se fait un devoir d’insérer dans la Feuille officielle de la colonie, ce journal étant le seul organe de publicité dont on puisse disposer à Saint-Pierre.

Élection d’un Délégué au Conseil supérieur des Colonies

Profession de foi : A. PATUREL, AGRÉÉ

Électeurs.

Vous allez enfin exercer un droit que j’ai eu l’honneur, il y a 12 ans, de revendiquer pour vous, celui d’être légalement représenté auprès du Gouvernement de …

Lire la suite

1884 – Élection d’un Délégué : M Lecharpentier

L’Administration a reçu de MM. Paturel, H. Lecharpentier, Duluc dit Louis Henrique et A. Tranchevent, candidats à la délégation près le Conseil supérieur des Colonies, les professions de foi suivantes, qu’elle se fait un devoir d’insérer dans la Feuille officielle de la colonie, ce journal étant le seul organe de publicité dont on puisse disposer à Saint-Pierre.

Élection d’un Délégué au Conseil supérieur des Colonies

Profession de foi : H. LECHARPENTIER, négociant-armateur à Granville et Saint-Pierre-Miquelon.

Chers Concitoyens,

Le Gouvernement de la République, qui s’inquiète surtout, des besoins de ceux-là qui ont le plus de droits à sa protection, a …

Lire la suite

1884 – Élection d’un Délégué : M. Tranchevent

L’Administration a reçu de MM. Paturel, H. Lecharpentier, Duluc dit Louis Henrique et A. Tranchevent, candidats à la délégation près le Conseil supérieur des Colonies, les professions de foi suivantes, qu’elle se fait un devoir d’insérer dans la Feuille officielle de la colonie, ce journal étant le seul organe de publicité dont on puisse disposer à Saint-Pierre.

Élection d’un Délégué au Conseil supérieur des Colonies

Profession de foi : A. TRANCHEVENT, Commissaire-adjoint de la marine, en retraite.

Habitants de St Pierre et Miquelon,

Dans quelques jours, vous allez être appelés à choisir un délégué au Conseil supérieur des Colonies. Sur …

Lire la suite

1884 – Élection d’un Délégué : Duluc dit Louis Henrique

L’Administration a reçu de MM. Paturel, H. Lecharpentier, Duluc dit Louis Henrique et A. Tranchevent, candidats à la délégation près le Conseil supérieur des Colonies, les professions de foi suivantes, qu’elle se fait un devoir d’insérer dans la Feuille officielle de la colonie, ce journal étant le seul organe de publicité dont on puisse disposer à Saint-Pierre.

Élection d’un Délégué au Conseil supérieur des Colonies

Profession de foi : Louis DULUC dit Louis HENRIQUE, Ancien officier, ancien secrétaire général de préfecture, rédacteur du XIX° Siècle, rédacteur en chef de l’avenir des Colonies et de la marine.

Mes chers concitoyens,

Il …

Lire la suite

1918 – La nouvelle de l’Armistice et les événements du 11 et 12 novembre

53° Année. N 217. Semaine du 15-30 Novembre 1918

Signature de l’Armistice
La signature de l’Armistice, implorée par l’Allemagne vaincue, a donné lieu dans la colonie à d’enthousiastes manifestations.

La nouvelle fut connue à St-Pierre dès le 11 novembre au matin, par des télégrammes de presse qu’un cablogramme de M. le Ministre des colonies venait presqu’aussitôt confirmer. Saint-Pierre et la commune voisine de l’Ile-aux-Chiens étaient en quelques instants, littérament couverte de drapeaux aux couleurs alliées et les navires ancrés dans le port dans le barachois hissaient leurs grand pavois, cependant que le Chef de la colonie annonçait officiellement au Conseil …

Lire la suite

1889 – Les ours « savants » chez Léon Hirriberi

Feuille officielle de Saint-Pierre et Miquelon
11 octobre 1889

Ours savants — Tous les soirs un curieux spectacle attire au café de M. Léon Hirriberi une nombreuse société. Deux ours très bien dressés émerveillent la galerie par leurs talents aussi souples que variés. Le mâle s’appelle Jean – Pierre, la femelle Joséphine. Leur éducation est parfaite à tous deux. Ils imitent avec une vérité étonnante le soldat, le chasseur, le berger, le laboureur, le jardinier, voire même « les hommes qui aiment le bon vin, quand ils sont pris de boisson … pendant le carnaval . » Et avec quelle …

Lire la suite

1889 – Nécrologie : M Pierre Dérouet

Feuille officielle de Saint-Pierre et Miquelon
4 octobre 1889

Nécrologie

Le 3 Octobre courant ont eu lieu, à l’Ile -aux Chiens, les obsèques de M. DÉROUET ( Pierre) armateur, Lieutenant commandant la section de Sapeurs pompiers et ancien adjoint spécial de cette section de commune. M. Dérouet appartenait à la compagnie de pompiers depuis 1866; nommé lieutenant en 1873, il était titulaire d’une médaille d’honneur de 2e classe obtenue à la suite de l’incendie de 1879 . Toute la population de le Gouverneur, la plupart des notabilités de la Colonie et un grand nombre d’habitants du chef-lieu ont tenu il …

Lire la suite

À la recherche d’une tombe perdue

Paris, octobre 2020, une jeune femme, avec son petit enveloppé dans un porte-bébé, se précipite sous la plus vers la porte des Amandiers du cimetière du Père Lachaise, boulevard de Ménilmontant. Il est 17 h 25. Dernière entrée autorisée : 17 h 45. La grille est déjà verrouillée.

Il pleut. Clo se précipite vers l’entrée principale du cimetière et se réfugie sous le frontispice d’une sépulture où se sont agglutinés d’autres visiteurs. Capuchon aidant, elle reprend la folle poursuite avec le bébé, rasant les murs du cimetière jusqu’à la division 63, celle qui se trouvait juste derrière la grille fermée. …

Lire la suite

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.